Florent Letertre,
Technicien en instruments de bord

Interview réalisée en décembre 2013

Qu'est-ce qui vous a incité à faire des études dans le domaine de l'aéronautique ? 

Ayant beaucoup voyagé durant mon enfance, je rêvais de devenir pilote de ligne. Malheureusement des tests de la vue m’ont obligé à renoncer à ce projet. Peu de temps après, le bachelier en aérotechnique s'est ouvert à la Haute Ecole Condorcet de Charleroi. En m’inscrivant, je savais déjà que je choisirais l’avionique comme option, car cette spécialité est directement liée au pilotage des avions (systèmes de navigation, de communication, pilote automatique…).  

Pouvez-vous nous décrire vos premiers pas professionnels dans le monde de l'aéronautique ? 

J’ai eu la chance de faire mon stage de fin d’étude au sein d’une PME qui s’occupait principalement de tester et réparer des ordinateurs de bord (radios, VOR [1] , DME [2], radars météorologiques…). Un jour je me suis vu offrir la possibilité de faire du design comme on dit dans le jargon, c’est-à-dire de travailler sur un projet de modification. Il fallait installer toute une série de nouveaux équipements avioniques sur un avion d’ancienne génération pour le rendre conforme à la réglementation en vigueur. Le gros du travail consistait à étudier les nouveaux systèmes et déterminer comment les installer et les rendre compatibles avec les systèmes existants. Étant une très petite entreprise, nous avons tout fait de A à Z : l’étude, le design, les procédures et la documentation mais aussi la réalisation des câblages, l'assemblage des connecteurs… Seule l’installation était confiée à un organisme agréé. Cette expérience m’a ouvert les portes de l’engineering et du design.

En quoi consiste votre travail actuel ? Pouvez-vous nous le décrire en profondeur ? 

Aujourd'hui je travaille pour Jetairfly. L'intitulé exact de ma fonction est "Responsible System Engineers" mais également "Compliance Verification Engineer"  pour la partie avionique du DOA [3] de la compagnie. Je dois vérifier que les avions de la flotte sont aux normes par rapport à la réglementation aéronautique, que les systèmes obligatoires comme le TCAS [4], les transpondeurs, le EGPWS [5] … sont installés et correctement configurés mais aussi préparer les projets et le planning pour les nouveaux systèmes avioniques à venir. Le support technique pour la recherche de pannes et les problèmes récurrents font également partie de mes attributions. Enfin, il m’arrive de réaliser des projets avioniques pour notre flotte comme l’installation d’équipements relatifs à nos opérations (HF[6] , WQAR [7], IFE[8] ,…) ou la standardisation de configuration de certains systèmes (EGPWS, Mode S address [9]…).

Sur quels types d'appareils travaillez-vous ? 

La compagnie Jetairfly est composée d’Embraer ERJ190 et de Boeing B737NG, B767 et B787. Pour ce qui est des composants, la plupart des systèmes avioniques sont à prendre en compte (pilote automatique, HF, VHF[10] , PA [11], ACARS [12], interphone, système électrique, éclairage intérieur et extérieur, tous les systèmes de navigation mais aussi systèmes "Entertainment" audio et vidéo pour les passagers). Pour résumer, la plupart des systèmes électriques et électroniques. L’informatique et les logiciels deviennent de plus en plus courants également. Il faut suivre leur évolution, la sortie de révisions, de correction d’erreurs …

Pourriez-vous nous décrire, éventuellement, une journée type ? 

Pour ma fonction, il n’y a pas vraiment de journée type, le travail change assez fréquemment et est rarement le même de jour en jour, ce qui est en soi plutôt agréable. Certaines petites choses reviennent néanmoins de temps en temps. Par contre, il faut être flexible et s’adapter aux priorités qui peuvent changer très vite.

Qu'est-ce qui plaît dans votre profession ? 

Au sein du bureau d’étude (Engineering), le lien avec la maintenance reste important et la recherche de pannes (troubleshooting) est ce qui me plaît le plus. J'apprécie aussi la diversité des tâches et des projets, le design de manière générale et le fait de travailler dans un secteur où les technologies sont continuellement en développement et plutôt innovantes.

Suivez-vous des formations continues ? 

Oui, j’ai des formations internes sur les nouveaux systèmes ou les nouveaux types d’avions.
J’ai également régulièrement de petites formations liées à ma fonction (réglementation, design …).

Quelles qualités faut-il avoir pour exercer une fonction comme la vôtre ? 

Être passionné et motivé pour tenir dans le temps car le métier est exigent. Mais il faut aussi être patient et précis afin d’être sûr de ce qu’on fait et aller jusqu’au bout. Il est également nécessaire d'aimer les responsabilités et avoir l’esprit d’équipe car la communication et le partage est un atout de réussite dans une compagnie où tout le monde travaille pour garder les avions en vol. En conclusion je peux dire que c’est un secteur hyper intéressant et passionnant.


[1] : VHF Omnidirectionnal Range : système de navigation aérienne qui permet de connaître la route magnétique depuis une station au sol et par déduction. Il permet de connaître n'importe quelle route passant par la station. 
[2] : Distance Measuring Equipment : radio-transpondeur qui permet de connaître la distance qui sépare un avion d'une station au sol en mesurant le temps que met une impulsion radioélectrique UHF (Ultra Haute Fréquence). 
[3]: Design Organisation Approval : Agrément d'Organisme de Conception
[4]: Traffic Collision Avoidance System : système d'évitement de collision en vol entre aéronefs
[5]: Enhance Ground Proximity Warning System : système destiné à éviter qu'un avion s'écrase au sol.   [6]: Haute fréquence.
[7] : Wireless Quick Access Recorder : enregistreur de données de vol aérien à accès rapide. 
[8]: In-Flight Entertainment : système assurant la distraction des passagers durant un vol. 
[9]:Mode d'interrogation de transpondeur aéronautique utilisé pour obtenir un certain nombre d'informations sur les avions équipés du système. Le Mode S correspond à l'aviation civile. 
[10]:Très haute fréquence.
[11]: Public address system : système de sonorisation. 
[12]: Aircraft Communication Addressing and Reporting System : système de communication et de surveillance par radio utilisé en aviation par les exploitants d'aéronefs. Il permet le contrôle automatique de l'état de l'avion en vol, envoyé vers le centre de maintenance de la compagnie aérienne propriétaire de l'avion, mais aussi l'acheminement de communications opérationnelles et logistique. Ainsi le service de maintenance sait bien avant l'arrivée de l'avion son état, ses pannes éventuelles et donc les interventions à effectuer.
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.