Siep Logo

Acousticien/acousticienne

Environnement & nature / Espaces verts & urbains
Sciences / Sciences physiques & astronomiques

Code Riasec IRE - Mise à jour 28/06/2012 - Fiche 2385

L'acousticien intervient dans de multiples circonstances. De façon générale, il apporte des solutions aux problèmes de nuisances par le bruit. Ainsi, il peut être consulté pour mesurer le niveau sonore induit par la proximité d'une ligne de chemin de fer, d'une discothèque, ou tout simplement par les aboiements d'un chien...

Plus fréquemment, il intervient pour le compte d'entreprises, notamment dans le domaine automobile, aéronautique, ou des machines-outils : il préconise des aménagements, tels que des capots sur les machines, ou l'utilisation de matériaux isolants phoniquement pour limiter le « stress sonore » des ouvriers. On le sollicite également en amont de la construction d'ouvrages d'art tels que ponts, autoroutes, lignes TGV pour anticiper les plaintes des riverains en effectuant des études d'impact régulières.

Très concrètement, avant et pendant les travaux, l'acousticien pose des appareils de mesure et vérifie régulièrement - à distance, grâce à l'informatique - que le niveau sonore est conforme aux normes réglementaires. Si ce n'est pas le cas, il proposera des solutions pour réduire le bruit. Il effectue aussi des cartographies du bruit afin de situer les zones sensibles d'une ville ou d'une région et suggérer des adaptations aux urbanistes et aux politiques.

Bien que plus rarement, l'acousticien intervient également lors de la construction de salles de concert, d'auditoriums... afin que les sons se propagent le mieux possible, sans écho. A l'aide de simulations sur ordinateur et de calculs physiques élaborés, il préconise la forme des lieux et les matériaux les plus performants pour satisfaire l'oreille des artistes et du public.

Comme tout ingénieur, l'acousticien doit se tenir au courant des nouveaux instruments et logiciels de mesure du bruit, des nouveaux matériaux et des nouvelles techniques pour étouffer ou propager les bruits. Les contacts avec les industriels sont importants, la participation à des conférences internationales permet également de s'informer dans un domaine en innovation constante.
D'autant plus que la sensibilité au bruit s'exacerbe et que les législations ne cessent de se multiplier. Ainsi, les pouvoirs publics prennent de plus en plus de mesures en ce qui concerne l'habitat, le voisinage, les conditions de travail, les écoles, les hôpitaux... Des mesures qui concernent à la fois l'intérieur des locaux mais aussi la relation entre ce lieu et l'extérieur (respect du voisinage). Les acousticiens doivent donc être au fait des réglementations et collaborent de plus en plus avec des juristes.
 

Compétences & actions

  • Bon niveau en sciences physique et acoustique 
  • Bonne connaissance de la législation environnementale
  • Notions générales dans toutes les techniques du bâtiment
  • Maîtrise de logiciels et appareils de mesure complexes

Savoir-être

  • Mobilité physique et intellectuelle 
  • Capacité à gérer la complexité
  • Sens de l'innovation
  • Sens du contact et du service au client
  • Rigueur intellectuelle
  • Acuité auditive

Cadre professionnel

Les professionnels travaillent soit dans des cabinets de conseil, dans des bureaux d'études auprès des collectivités locales, soit dans les services spécialisés de grandes entreprises. Fait notable, les cabinets sont le plus souvent des structures de taille très réduite, ne comportant pas plus de deux ou trois salariés.

Quant aux grandes sociétés, elles offrent le reste des débouchés, que ce soit dans le domaine des constructeurs et équipementiers automobiles, de l'électro-ménager, des matériaux utilisés dans l'immobilier ou du matériel... acoustique. Même si les places ne sont pas si nombreuses que l'on pourrait le penser ou le souhaiter, le métier d'acousticien gagne en légitimité et en crédibilité. Etant peu nombreux, l'offre est supérieure à la demande.


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.