Siep Logo

Agent-e de développement économique

Economie & gestion / Gestion & comptabilité

Code Riasec ESC - Mise à jour 21/12/2016 - Fiche 1047

Les missions de l’agent de développement économique s’articulent autour de quatre grands axes : dynamiser et animer son territoire, définir une stratégie, accompagner les entreprises et assurer une veille économique.

Après avoir localisé les sites disponibles pour le développement d’une activité économique (industrie, commerce, tourisme, etc.), il prospecte et identifie des investisseurs et entrepreneurs potentiels, sur le plan national et international. Il évalue leurs besoins pour leur proposer des plans d’action collectifs. En vue d’attirer du capital, il montre, sur base d’analyses, de statistiques et de projections, les avantages qu’il y aurait à s’établir dans la région qu’il doit promouvoir. En participant à la création d’un environnement favorable à l’implantation d’entreprises, il cherche à développer l’activité de sa ville, son intercommunale, sa province ou sa région.

Il mène de nombreuses études socioéconomiques, enquêtes de terrain et diagnostics, afin d’identifier les atouts et les faiblesses du tissu industriel et de repérer les opportunités et obstacles éventuels. Par exemple, il étudie les moyens de communication qui peuvent favoriser ou défavoriser un projet (réseaux de voiries et transports en commun), il recense les prestations de services qui pourront répondre aux besoins des entreprises qui se créent ou s’implantent sur le territoire, etc. Il élabore ensuite une stratégie et mobilise des partenaires : chambres de commerce et d’industrie, fédérations et unions d’entreprises, organismes de financement, clusters [1] et pôles de compétitivité [2], acteurs de la formation et/ou de la recherche, etc. Grâce à ses analyses, il peut aussi conseiller les décideurs politiques (au niveau local, régional, national, ou européen) en matière de dispositifs d’accueil, d’aide aux entreprises et de développement durable.

Dans certains cas, il aide directement les créateurs d’entreprises dans le montage et la réalisation de leurs projets ou accompagne le développement et l’expansion de sociétés déjà implantées sur le territoire. Après avoir examiné et évalué les projets, il conseille les entrepreneurs au sujet des procédures à suivre et des conditions à remplir en vue de l’approbation des autorités. Recherche de terrains ou de locaux disponibles, organisation de visites, mise en relation avec des partenaires locaux, informations sur les aides et financements sont autant de missions qu’il peut prendre en charge dans son rôle de facilitateur.

Afin de collecter les informations indispensables à ces différentes missions, il assure une veille économique permanente. Il suit les données statistiques locales, les dispositifs d’aides financières, l’offre immobilière, etc. En charge de la gestion administrative et financière des différents projets qu’il mène, il en assure le suivi et dresse des bilans.

 

[1] Un cluster est un ensemble de décideurs d’un même secteur d’activité qui créent et entretiennent un système relationnel leur permettant d'augmenter leurs opportunités d'affaires et de croissance.

[2] Un pôle de compétitivité est sur un territoire donné, l’association d’entreprises, de centres de recherche et d’organismes de formation. D’autres partenaires comme les pouvoirs publics, nationaux et locaux, ainsi que des sociétés de services aux entreprises peuvent être associés.

 

Compétences & actions

  • Connaître les multiples facettes de l’économie : gestion d’entreprise, fiscalité, analyse financière, marketing, etc.
  • Anticiper et accompagner les tendances et mutations économiques
  • Maîtriser les circuits institutionnels, les politiques publiques de développement, le contexte législatif/règlementaire et les procédures administratives
  • Rechercher des investisseurs
  • Conduire des études de marché
  • Monter des dossiers techniques, administratifs ou financiers
  • Planifier et coordonner des projets
  • Animer un réseau d’acteurs
  • Informer et convaincre les différents intervenants
  • Mobiliser et guider vers un consensus
  • Administrer des bases de données
  • Utiliser des outils statistiques et informatiques
  • Rédiger des rapports et des documents de synthèse

Savoir-être

  • Capacités de vente et de négociation
  • Force de proposition
  • Diplomatie
  • Rigueur
  • Organisation et méthode
  • Esprit de synthèse et d’analyse
  • Autonomie et initiative
  • Observation, curiosité et écoute
  • Prise de recul et vision globale
  • Réactivité
  • Résistance au stress et à la frustration

Cadre professionnel

L’agent de développement économique travaille le plus souvent comme salarié dans le secteur public ou institutionnel (agences de développement économique dépendant d’une Région, d’une province, d’une commune ou d’une intercommunale). Il peut aussi être employé par le secteur privé : chambres de commerce et d’industrie, sociétés actives dans l’aménagement du territoire, etc. Enfin, il trouvera sa place au sein d’ONG [1] actives dans la coopération internationale et l’aide au développement à l’étranger. Son champ d’action peut s’étendre aussi bien sur des zones rurales qu’urbaines.

Le travail s’effectue le plus souvent en équipe (surtout dans les grandes structures) et toujours en réseau, par de nombreux contacts avec les entreprises, les commerçants, les décideurs locaux, les banques, etc. Le travail s’effectue principalement en bureau mais implique des déplacements fréquents (visites de sites, réunions externes). Les horaires sont relativement réguliers, en semaine et en journée, avec parfois des prestations exceptionnelles en soirée et/ou le week-end.

 

[1] Organisations Non Gouvernementales

Autres appellations : Agent-e de développement industriel, Agent-e de développement local, Agent-e d’expansion des entreprises, Analyste en développement régional, Chargé-e de mission développement économique, Conseiller/conseillère en développement économique, Consultant-e en développement économique, Développeur/développeuse économique

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.