Siep Logo

Agent·e à la Sûreté de l'Etat

Sécurité / Protection & surveillance

Mise à jour 11/01/2017

L’agent mène différentes missions dont les buts communs sont de maintenir la sauvegarde de la société démocratique et de préserver les valeurs et les libertés fondamentales. Il fait partie de la Sûreté de l’Etat, administration appartenant au Service Public Fédéral Justice. Il s’agit du seul service de renseignements et de sécurité en Belgique.

Parmi ses missions, l’agent à la Sûreté de l’Etat est chargé de recueillir, d’analyser et de traiter toute information relative à une éventuelle menace envers l’Etat, ses habitants ou ses biens. Cette menace peut prendre différentes formes : il peut s’agir d’espionnage, d’extrémisme ou de terrorisme, par exemple. Sur base de ces éléments, il rédige un rapport complet qu’il transmet à son supérieur hiérarchique. Dans ce cadre, il peut être amené à prendre contact avec d’autres autorités publiques et à échanger des informations avec des services de renseignement étrangers. L’agent est présent pour protéger le potentiel économique et scientifique belge, c’est-à-dire qu’il participe activement à la lutte contre l’espionnage industriel.

De plus, il effectue des enquêtes de sécurité pour toute personne ayant accès à des informations classifiées. C’est le cas, par exemple, des missions de protection d’hommes politiques, comme les ministres ou les membres de gouvernements étrangers en visite en Belgique.

 

Compétences & actions

  • Recueillir les informations, les recouper et les compléter
  • Rédiger des rapports clairs, structurés et précis
  • Résoudre des problèmes
  • Définir les priorités
  • Maîtriser une ou plusieurs langues étrangères comme l’arabe et le chinois

Savoir-être

  • Leadership, persuasion
  • Talent de négociateur
  • Sens de l’observation
  • Aisance relationnelle
  • Travail en équipe
  • Grand sens des responsabilités
  • Résistance au stress
  • Conscience professionnelle et fiabilité
  • Adaptation aux différentes cultures

Cadre professionnel

L’agent de la Sûreté de l’Etat travaille principalement au sein d’un bureau, en étroite collaboration avec les autorités administratives, les services de police et les autorités judiciaires belges.

Le service de presse de la Sûreté de l’Etat précise que le recrutement du personnel statutaire de la Sûreté de l'Etat se fait par l'intermédiaire du SELOR, le bureau de sélection de l'administration fédérale. Pour les analystes (niveau A ou diplôme universitaire) et les assistants analystes (niveau B ou diplôme de l’enseignement supérieur), des sélections sont organisées sur la base de profils spécifiques qui permettent de constituer des réserves de recrutement valables pour une durée de deux ans (et prolongées éventuellement de deux ans). Ainsi, sauf en cas d’épuisement, le département puisera exclusivement dans ces réserves pour engager du personnel.

Le candidat est engagé en tant qu’inspecteur avec un salaire de départ d’environ 30.979 € (salaire annuel brut, année 2016, allocations réglementaires non comprises).

Conditions requises

Les services extérieurs (agents sur le terrain) de la Sûreté de l'Etat emploient exclusivement des agents statutaires. Les candidats doivent tout d’abord avoir réussi l’examen du SELOR et seront nommés et confirmés dans leur fonction à l’issue d’un stage de deux ans réussi avec succès.

Les conditions d’admission sont les suivantes :

  • Avoir 21 ans
  • Posséder le diplôme requis
  • Avoir un casier judiciaire vierge
  • Être Belge
  • Posséder le permis B

Formations

Il n’existe pas de formation spécifique pour se préparer à ce métier. Toutefois, des formations dans le domaine technique, scientifique ou informatique peuvent être un atout, mais toutes les candidatures présentant le niveau de diplôme requis sont acceptées.

Autres appellations : Agent·e des renseignements généraux, Analyste à la Sûreté de l'état, Assistant·e analyste à la Sûreté de l'état

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.