Siep Logo

Sous-fiche de Chargé·e de communication

Chargé·e de communication en environnement

Communication / Information

Mise à jour 01/01/2006

Les problèmes de pollution de l'air comme ceux liés à la gestion des déchets ou à la contamination des aliments font maintenant partie des préoccupations quotidiennes des citoyens. Ces derniers exigent d'être informés sur ces questions. C'est pourquoi les entreprises, notamment dans le secteur de la chimie ou dans le nucléaire, ont créé des postes de chargés de communication environnement.

Dans ces secteurs très sensibles où les industriels sont volontiers taxés de pollueurs, le rôle du chargé de communication est de sensibiliser l'opinion aux efforts que l'entreprise fournit en matière de respect de l'environnement. A travers la politique de communication que celui-ci élabore et met en oeuvre en accord avec sa hiérarchie, il fait connaître au public les innovations et les initiatives de son entreprise en matière de protection de l'environnement. Dans ce but, il met sur pied des campagnes de presse, des visites d'usine, des contacts avec les riverains, des partenariats avec des universités, des expositions... Son objectif : susciter une image positive dans l'esprit du public.

En interne, il informe les salariés de l'entreprise ou de l'administration publique en rédigeant des plaquettes, des brochures spécialisées, en intervenant dans le journal d'entreprise. Éventuellement, il utilise l'Intranet pour tenir au courant le personnel des dernières mesures de sécurité ou de la mise en place de nouvelles certifications. Mais il peut aussi, à tout moment, avoir à gérer une situation de crise : explosion sur un site, pollution accidentelle d'une rivière... Il doit être capable d'appliquer deux règles d'or de la gestion de crise : agir vite et rassurer par une communication appropriée.

Ses interlocuteurs ? Les associations de consommateurs, les élus, les pouvoirs publics, les administrations, les médias, bref les leaders d'opinion avec lesquels il est utile de créer ou de restaurer un climat de confiance.

En résumé, le chargé de communication en environnement organise et structure la diffusion des informations en interne et en externe. Il synthétise les données scientifiques et techniques afin de les rendre intelligibles et attractives pour ses publics-cibles, sans oublier de recueillir et d'analyser leurs perceptions et leurs opinions.

 

Compétences & actions

  • Maîtrise de techniques de communication variées
  • Conduite de réunions, concertations participatives, relations avec la presse
  • Connaissances logistiques pour l'organisation de manifestations, visites, expositions...
  • Excellente aptitude à l'expression écrite et orale
  • Connaissances graphiques de base
  • Expérience des outils informatiques et bureautiques
  • Bonnes connaissances scientifiques, socio-économiques et techniques sur les problématiques environnementales
  • Maîtrise des techniques d'enquête, études de marché, investigation des besoins
  • Pratique de l'anglais souvent demandée

Savoir-être

  • Motivation pour les questions environnementales
  • Sens de la pédagogie pour être convaincant
  • Sens du contact et des relations publiques pour réagir avec à-propos
  • Capacité d'écoute, de médiation et de créativité
  • Esprit d'initiative pour être force de proposition
  • Aptitude à la synthèse développée

Cadre professionnel

Les chargés de communication sont le plus souvent recrutés dans les grandes associations environnementales et au sein des ONG telles que Greenpeace, WWF, Les Amis de la Terre... Ces dernières disposent de services de communication étoffés qui ont justement pour mission d'informer les citoyens sur leurs droits et devoirs en matière d'environnement.

On peut également en trouver quelques uns dans les services publics, ou encore dans les directions dépendant du niveau fédéral, de la région wallonne, ou de Bruxelles-Capitale. Par ailleurs, des postes de chargés de communication sont de plus en plus souvent créés dans certaines grandes entreprises soucieuses de leur capital-image auprès du public.

 

Néanmoins, il faut bien reconnaître, que la fonction est souvent endossée par un secrétaire général, un éco-conseiller, un chargé d'études, etc. ou un "chargé de com" généraliste qui couvre toutes les facettes de la structure, publique ou privée, dans laquelle il se trouve.


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.