Siep Logo

Gérant·e d’une pension pour animaux

Environnement & nature / Animaux

Mise à jour 25/11/2015

Les pensions pour animaux sont des établissements auxquels les propriétaires confient leur animal (chien, chat, lapin, rongeur, oiseau, etc.) pendant leur absence. Lors de l’accueil, le responsable conclut un contrat avec le propriétaire, mentionnant notamment les coordonnées de celui-ci, la durée de séjour mais aussi l’engagement du responsable à héberger (seul ou en groupe) l’animal, à le nourrir d’une manière convenue au préalable et à consulter, si nécessaire, un vétérinaire avec lequel il collabore [1]. Le gérant s’enquiert également des particularités de l’animal et de ses besoins.

Pendant la durée du séjour de l’animal, le personnel de la pension s’assure que le pensionnaire dispose de tout le confort nécessaire. Il organise et assure le nettoyage des boxes, enclos et cages, le nourrissage et la surveillance de l’état de santé. De nombreuses pensions proposent également des services supplémentaires comme l’accès à un terrain extérieur, des promenades, le toilettage, des enclos avec webcam, etc.

Le métier comprend aussi un volet administratif puisqu’il faut gérer les demandes de réservations, l’accueil des maîtres et la visite des lieux, les stocks de nourriture ou encore la comptabilité.

 

[1] Arrêté royal du 27/4/2007.

 

Compétences & actions

  • Connaître et respecter la législation concernant l’activité et le bien-être animal
  • Posséder des connaissances sur le comportement animal
  • Prodiguer les soins de base adéquats aux différentes espèces et races
  • Proposer des activités adaptées aux animaux
  • Respecter les règles d’hygiène (entretien du local et des instruments)
  • Gérer une équipe
  • Posséder des connaissances en gestion (indépendant)
  • Ne pas souffrir d’allergies aux animaux

Savoir-être

  • Passion pour les animaux
  • Organisation
  • Débrouillardise
  • Capacité d’adaptation
  • Polyvalence
  • Dynamisme
  • Sens de l’écoute et du contact
  • Bonne condition physique

Cadre professionnel

Les pensions pour animaux sont généralement gérées par des indépendants seuls ou à la tête d’une petite équipe composée d’employés ou de saisonniers.

Elles sont ouvertes toute l’année, avec une forte affluence pendant les vacances scolaires. En cas de manipulation des animaux, le personnel devra veiller à ne pas s’exposer aux risques de griffures, morsures ou autres.

Les pensions pour animaux doivent obéir à des règles strictes et faire une demande d’agrément octroyé après examen d’un dossier complet envoyé au Service du Bien-être animal. L’agrément peut faire l’objet de restrictions concernant les espèces, la catégorie d’établissement, les races et le nombre d’animaux en fonction de la visite de contrôle. Il reste valable pour une période maximale de dix ans. Les pensions sont soumises à des contrôles afin de vérifier leur conformité avec les exigences de bien-être animal. Ces contrôles sont systématiques lors de l’examen de toute demande d’agrément et sont répétés selon une programmation générale ou à la suite d'une plainte.

Formations

Il n’existe pas de formation spécifique pour se préparer à ce métier. Des connaissances en gestion et en soins animaliers sont utiles.

Autre appellation : Gérant·e d’un chenil

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.