Le graphothérapeute est un professionnel qui utilise un ensemble de techniques permettant à un enfant, à un adolescent ou encore à un adulte de pallier son manque d’aisance graphique. Il ne s’agit pas de changer l’écriture, mais d’optimiser le geste qui accompagne l’écriture.

Il intervient dans le cas d'irrégularités, d'un manque de structure et de soin, d'une mauvaise prise du stylo, d'une lenteur pour écrire ou encore d'illisibilité. Chacun de ces éléments peut avoir un impact sur la qualité de l’écriture et risque d’engendrer une dysgraphie et/ou des troubles de l’apprentissage, au même titre que la dyslexie, la dyscalculie et la dysorthographie. Les problèmes graphomoteurs peuvent également avoir une influence sur le développement émotionnel de l'enfant.

Toute dysgraphie présentant des caractéristiques différentes. Le graphothérapeute adapte donc les séances et les exercices de graphomotricité, aux besoins précis et aux affinités de chacun. Les techniques de rééducation utilisées comprennent, entre autres, de la relaxation, de la psychomotricité globale et fine, des exercices d'habileté manuelle, des jeux scripturaux (craie, peinture, pastels, crayon, plume, etc.)

La rééducation graphique implique en général un suivi hebdomadaire de plusieurs séances.

 

Sources :

http://www.gbgt.be/graphotherapie.htm 

http://www.graphjunior.be/graphotherapie.php 

http://www.acadeg.be/grapho/index.php/qui-sommes-nous 

 

Compétences & actions

  • Patience
  • Sens de l'écoute
  • Empathie
  • Discrétion
  • Persévérance
  • Imagination, créativité

Savoir-être

  • Connaître les mécanismes neurophysiologiques et la méthodologie d'apprentissage de l'écriture
  • Appliquer les techniques de relaxation, de graphomotricité
  • Posséder des connaissances en graphologie
  • Adapter ses techniques et ses comportements aux spécificités de chaque contexte
  • Collaborer avec différents professionnels (enseignants, psychologues, logopèdes, psychomotriciens, etc.)
  • Effectuer des recherches, développer de nouveaux outils de compréhension et d'aide des difficultés d'apprentissage
  • Respecter le code de déontologie de la profession

 

Cadre professionnel

Le graphothérapeute exerce généralement en tant qu'indépendant, en consultation privée ou au sein d'une structure regroupant différents professionnels.

Il en existe très peu en Belgique et, à l'heure actuelle, le métier n'est pas reconnu.

Formations

Il n’existe pas de formation spécifique pour se préparer à ce métier. Il existe des formations privées en graphothérapie ou en graphologie, suivies essentiellement par des personnes ayant un bagage en graphologie, pédagogie, kiné ou encore psychologie.

Les liens formations-métiers sont mis à jour annuellement.

Autres appellations : Graphomotricien·ne, Rééducateur·rice de l'écriture
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.