Forte hausse des absences de longue durée

Posté le 14/05/2016  —  Actualité précédente / suivante

Selon une étude du prestataire de services RH Securex auprès de 25 000 employeurs et 261 000 travailleurs, l’absentéisme est en augmentation depuis 2001. Ainsi, en 2015, lors d’une journée de travail moyenne, pratiquement 7 travailleurs sur 100 étaient absents en raison de maladie ou d’un accident privé. L’absentéisme de longue durée, où les travailleurs restent à domicile pendant au moins un an, a quant à lui augmenté de 14%.

Le risque d’un absentéisme de longue durée, qui touche tant les employés que les ouvriers, augmente avec l’âge et surtout chez les ouvriers. A partir de 55 ans, en moyenne par jour de travail, 1 ouvrier sur 8 et 1 employé sur 24 est absent plus d’un an. Chez les ouvriers de 60-64 ans, ce ratio passe même à 1 sur 4.

Selon Karin Roskam, Business Unit Manager Absentéisme, «  un grand nombre de personnes en incapacité de travail de longue durée souhaitent travailler mais restent absentes car elles ne reçoivent aucune proposition concrète ou encouragement. Elles ne sont pas assez stimulées pour reprendre le travail ». A ce titre, la ministre de la Santé, Maggie De Block, et le ministre de l’Emploi, Kris Peeters, préparent un nouvel arrêté royal afin de stimuler la réintégration des personnes en maladie de longue durée et encourager l’employeur à prendre sa responsabilité sociale.

Références, 14 mai 2016

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.
Ce site web utilise des cookies à des fins d'analyse ou d'expérience utilisateur. En savoir plus