Lutter contre l’échec scolaire dans le 2e degré professionnel

Posté le 12/07/2012  —  Actualité précédente / suivante

Comme annoncé en mai dernier (cfr actu du 14 mai), Marie-Dominique Simonet a appelé les écoles professionnelles à lui remettre des projets de lutte contre l’échec dans le 2e degré.

Quelque 65 projets ont été adressés à la ministre et 45 ont été retenus. Ils seront lancés à la rentrée et testés pendant deux ans. Les projets retenus sont divers : Attention particulière sur les primo-arrivants qui ne maîtrisent pas, ou mal, le français ; passage des heures de cours de 50 à 45 minutes afin de créer une heure de remédiation dans l’horaire ; possibilité de choisir une option majeure et une mineure et de choisir la seconde dans le cas où la première ne plait pas ; test d’une option différente tous les trois mois ; découverte des métiers au début de l’année et choix d’une option à la Toussaint ; tutorat par un élève du 3e degré ; contacts et immersions en entreprises ; échanges entre écoles afin d’élargir l’offre des options, etc.

Le Soir, 12 juillet 2012

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.
Ce site web utilise des cookies à des fins d'analyse ou d'expérience utilisateur. En savoir plus