Siep Logo

Ingénieur·e en construction navale

Transports & logistique / Transport maritime & fluvial

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé Métier en pénurie en Région germanophone Métier en pénurie en Région germanophone
Mise à jour 01/07/2021

L’ingénieur spécialisé en construction navale s’occupe de la conception, de la construction, de l'exploitation et de l'entretien de navires. Il peut s’agir de petites embarcations de pêche et de voiliers mais aussi de porte-avions, de pétroliers, de navires de transport de fret (cargos) ou encore de paquebots de croisière. Il respecte certains impératifs tels que le coût, le délai, la fiabilité et la sécurité. 

Cet expert dessine les plans des différentes parties externes et internes du bateau ainsi que le compartimentage en suivant les exigences du commanditaire (le plus souvent un armateur). Il conçoit les installations navales de bord ainsi que les différents équipements mécaniques, électriques, électroniques, hydrauliques et thermo-techniques qui permettent au bateau de naviguer. 

L’ingénieur est le « designer » du navire : il étudie des solutions ergonomiques, fonctionnelles, confortables et esthétiques, en tenant compte des exigences requises par la navigation en termes de poids et de centre de gravité, d’espaces et de matériaux. Il procède à des calculs (modèles mathématiques), des simulations et des essais sur maquette en laboratoire (bassin des carènes[1]), et utilise les résultats obtenus pour corriger les éventuelles erreurs de conception. Il tient compte des normes de construction en vigueur, des nouvelles technologies et des matériaux disponibles afin d’optimiser la qualité et la sécurité du bâtiment naval. C’est un ingénieur polyvalent qui possède des connaissances en structures, hydrodynamique, électricité, mécanique, motorisation, etc.

En fin de conception, il fournit les devis et les plans aux personnes concernées (commanditaires, chantiers navals, mécaniciens, etc.). La supervision de la construction des embarcations sur les chantiers navals est également de son ressort. 

Selon les cas, il peut être responsable des opérations de maintenance ou de la construction du prototype, des tests et essais en mer et des systèmes et composants navals. Il vérifie que les normes et spécifications sont bien respectées.  

Selon la taille du chantier et/ou du navire, de nombreux spécialistes peuvent être appelés pour effectuer différentes missions. La plupart de ces ingénieurs sont ainsi spécialisés dans un domaine bien spécifique tels que les moteurs, les structures métalliques, les aménagements intérieurs, les équipements techniques, les accessoires (ancres, treuils, etc.), les installations hydrauliques, les systèmes de propulsion ou encore les systèmes de chargement. 

La construction navale n’étant pas un domaine « figé », l’ingénieur doit donc renouveler ses connaissances (par exemple, dans l'hydrodynamisme, l'éco-conception, les nouveaux matériaux, etc.).  Le défi pour demain est la conception de navires « zéro émission » ou la propulsion verte.

[1] Centre d'essais et de recherches navales.

 

Compétences & actions

  • Posséder les connaissances requises en architecture et construction navales
  • Maîtriser les aspects hydrostatiques et hydrodynamiques des embarcations (géométrie, stabilité, équilibre, propulsion, comportement à la mer, résistance à l’avancement, CAO, etc.)
  • Connaître les systèmes mécaniques et électriques, les matériaux et les techniques de construction utilisés dans l’industrie navale
  • Avoir des compétences en conception et dessin technique (logiciels 2D et 3D à un niveau avancé)
  • Pouvoir parler l'anglais et le néerlandais 
  • Concevoir des bateaux et embarcations
  • Dessiner et dimensionner les divers éléments constitutifs du navire
  • Réaliser des plans et des dossiers industriels (gammes de fabrication, de réparation et de montage, dossiers de contrôle et d'essais, etc.)
  • Effectuer les calculs de projet et les essais sur maquette
  • Concevoir les systèmes de propulsion navale 
  • Réaliser les dessins techniques de l'installation et des systèmes de bord
  • Identifier le matériel et la méthode de construction 
  • Diriger les travaux de construction et d'entretien des embarcations
  • Superviser les essais dans le bassin naval 
  • Veiller à l'ergonomie et au design naval
  • Apporter des solutions aux problèmes techniques  
  • Respecter les procédures et réglementations en vigueur
  • Suivre l'évolution des technologies

Savoir-être

  • Capacités managériales
  • Esprit d'analyse et de synthèse
  • Prise d'initiative
  • Rigueur et méthode
  • Précision
  • Organisation
  • Réactivité
  • Aptitude à travailler en équipe
  • Sens de l'écoute et de la communication
  • Sens critique
  • Persuasion
  • Pédagogie
  • Capacité d'adaptation aux nouvelles technologies

Cadre professionnel

En Belgique, les débouchés pour les ingénieurs en construction navale sont, par exemple, les chantiers navals, les sociétés de classification de navires (BV, DNV-GL, LR, RINA, etc.)[1] mais aussi les groupes belges comme DEME et Jan Denul qui s'occupent des grands travaux maritimes (dragages, éoliennes offshore, etc.) dans le monde entier.

[1] La classification consiste à classer le navire selon certains critères (construction, équipements, machines, etc.).

Autres appellations : Architecte naval·e, Ingénieur·e en architecture navale, Ingénieur·e de chantier naval, Ingénieur·e en génie naval, Ingénieur·e naval·e
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.
Ce site web utilise des cookies à des fins d'analyse ou d'expérience utilisateur. En savoir plus