Siep Logo

Sous-fiche de Opérateur·rice en scierie

Opérateur·rice de séchoirs à bois

Technique & industrie / Industrie du bois

Code Riasec RCI - Mise à jour 17/11/2020

Ce professionnel fait fonctionner les séchoirs à bois, les cuves de traitement et autres appareils utilisés pour sécher le bois d'œuvre[1], de manière à éliminer l’eau contenue dans le bois. Il vérifie d’abord l’état et l’épaisseur du bois. Ensuite, il analyse les informations transmises par les sondes qui se situent dans le séchoir. Ces sondes permettent de connaitre le taux d’humidité. Chaque jour, l’opérateur règle les machines et surveille le séchage afin d’obtenir du bois au degré d’humidité souhaité. Par exemple, pour la menuiserie intérieure et le parquet, il doit avoir un taux d’humidité entre 6% et 12%. Le séchage dure une semaine, mais il peut être plus long en hiver si le bois est très humide. 

Le travail de l’opérateur se termine quand le bois a atteint le degré d’humidité voulu.

Il existe six types de séchage du bois :

  • Le séchage par chauffage et ventilation se fait dans un local fermé où l’air est chauffé progressivement. Quand la température désirée est atteinte, des clapets s’ouvrent et laissent entrer de l’air frais. 
  • Le séchage par condensation utilise le même processus mais, à la fin, il n’y a pas d’échange d’air avec l’extérieur. 
  • Le séchage par utilisation de vapeur est utilisé quand le bois doit être chauffé à plus de 100 degrés. Dans ce processus, l’air chaud est remplacé par de la vapeur pure[2]. Celle-ci permet de produire un phénomène d’ébullition dans le bois. 
  • Le séchage par rayonnement magnétique de haute fréquence utilise l’énergie du rayonnement pour créer un champ électrique alternatif dans le bois. Ce champ permet un déplacement des molécules d’eau dans le bois. Ces molécules, en changeant régulièrement d’orientation, vont produire de la chaleur et le bois sèchera. 
  • Le séchage par rayonnements UV est surtout utilisé pour sécher du vernis ou de la peinture appliqué sur le bois. 
  • Le séchage par vide-pression consiste à diminuer la pression à l’intérieur du séchoir à bois. Ceci entraîne une diminution de la température d’ébullition de l’eau et donc une évaporation plus rapide. Un système de chauffage reste nécessaire, mais il demande moins d’énergie thermique qu’à pression atmosphérique[3] normale et le temps de séchage est diminué.

[1] Bois destiné à tout autre emploi que le chauffage.

[2] Vapeur dont la diffusion de chaleur est nulle.

[3] Pression exercée par une colonne d'air en un lieu donné.

 

Compétences & actions

  • Dextérité
  • Patience et persévérance
  • Rigueur et minutie
  • Observation
  • Esprit d’analyse
  • Autonomie
  • Polyvalence
  • Bonne condition physique

Savoir-être

  • Connaître les différents types de séchages
  • Posséder des compétences en informatique
  • Disposer de notions de mécanique
  • Optimiser l’empilage du bois

Cadre professionnel

La plupart des usines dans l’industrie du bois possèdent des séchoirs à bois et emploient des opérateurs dans ce domaine. L'opérateur exerce son métier seul, sous la responsabilité d'un contremaître, et peut être appelé à collaborer avec d'autres personnes dans l'exécution de ses tâches. Certains opérateurs consacrent parfois près de la moitié de leur temps de travail à faire de la recherche et du développement de procédés.

Formations

Il n’existe pas de formation spécifique pour se préparer à ce métier.

Nous vous invitons aussi à découvrir les formations menant au métier Opérateur·rice en scierie.

Les liens formations-métiers sont mis à jour annuellement.

Autres appellations : Imprégnateur·rice de bois, Opérateur·rice de traitement du bois
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.
Ce site web utilise des cookies à des fins d'analyse ou d'expérience utilisateur. En savoir plus
A vos agendas : le SALON SIEP VIRTUEL se déroulera du 21 au 24 avril de 13h à 19h.