Siep Logo

Sous-fiche de Mécanicien·ne automobile

Réparateur·rice-restaurateur·rice de véhicules anciens

Transports & logistique / Transport routier

Mise à jour 05/01/2024
Par souci de lisibilité, nous avons pris le parti de ne pas écrire le féminin et le masculin du métier dans ce texte. Seul le titre est inclusif.

En Belgique, on retrouve beaucoup de véhicules dits « ancêtres » sur nos routes, qu’il s’agisse d’automobiles ou de motos. Ceux-ci, construits ou mis en circulation pour la première fois, il y a au moins trente ans, ne sont plus produits en usine et se distinguent par le fait qu’aucune modification essentielle n’ait été apportée aux caractéristiques techniques de ses éléments principaux. Ces véhicules nécessitent donc un entretien et/ou des réparations spécifiques.    

Le réparateur, maitre d'œuvre de la restauration, assure une fonction à la fois historique et technique. Il vérifie chacun des composants de l’ancêtre (vidange du moteur, examen de l'usure des pièces, etc.), détecte les pannes, remplace les pièces hors d'usage et procède aux réglages des pièces mécaniques et pneumatiques, de la carrosserie, de boiserie et de chromage. Pour ce faire, il utilise des outils manuels, mais aussi des appareils de contrôle électronique. Il peut aussi, selon ses qualifications, procéder au garnissage intérieur du véhicule et à la réparation ou fabrication de la capote. 

Cette restauration n’est pas une mince affaire surtout quand elle doit être totale, étant donné la rareté de certaines pièces encore disponibles sur le marché ! D’ailleurs, il passe parfois de longues heures à tenter de les dénicher : dans de vieux catalogues, sur Internet, auprès de musées, clubs ou d’autres passionnés en Belgique ou à l’étranger.  

Mais sa fonction ne s’arrête pas à la réparation : il conseille le propriétaire du véhicule sur les réparations à effectuer et l’entretien, négocie avec lui le cahier des charges, organise, planifie et supervise le déroulement des travaux. 

Grâce à son investissement, les véhicules sortant de l’atelier retrouvent leur âme d’antan.

 

Compétences & actions

  • Posséder de solides connaissances en mécanique automobile 
  • Connaitre les principes de base en électricité
  • Maitriser les outillages et matériaux utilisés dans la fabrication et la réparation de véhicules ancêtres 
  • Utiliser les techniques d'ajustage, d'assemblage des pièces et des types de fixation (ajustage, forage, taraudage, filetage, découpage, rivetage, sertissage)
  • Utiliser des outils à main ou des machines en fonction des différentes opérations
  • Lire des plans de montage
  • Effectuer les tâches nécessaires à l’assemblage et au montage selon les standards de qualité et de sécurité
  • Vérifier l’état de fonctionnement des composants et procéder aux opérations et réglages nécessaires 
  • Assurer les opérations d’entretien
  • Rechercher des pièces automobiles 
  • Repérer et réparer les dysfonctionnements 
  • Réaliser des retouches de peintures si nécessaire
  • Tester et faire la démonstration du fonctionnement du véhicule ancêtre
  • Veiller au bon entretien de l’atelier

Savoir-être

  • Autonomie
  • Minutie
  • Esprit d’analyse
  • Sens de la méthode
  • Habileté manuelle et dextérité
  • Précision et rigueur
  • Précaution
  • Excellente acuité visuelle
  • Concentration et attention
  • Sens de la communication et de l’écoute
  • Bonne condition physique

Cadre professionnel

La réparation et l’entretien de véhicules anciens s’effectuent auprès de garagistes spécialisés ou généralistes au sein d’un atelier ou en tant qu’indépendant. 

L’activité est structurée principalement autour de trois axes : le marché des œuvres d'art (salons, ventes aux enchères, etc.), le secteur associatif (fédérations, clubs, rallyes) et les particuliers/collectionneurs.

Formations

Des écoles de promotion sociale proposent des formations courtes d’entretien et réhabilitation de véhicules automobiles ancêtres. Une formation en mécanique automobile constitue une excellente base pour exercer ce métier.

Nous vous invitons aussi à découvrir les formations menant au métier Mécanicien·ne automobile.

Les liens formations-métiers sont mis à jour annuellement.

Autres appellations : Réparateur·rice-restaurateur·rice oldtimer, Réparateur·rice-restaurateur·rice de véhicules ancêtres

2 commentaires

Plumeret - Il y a 1 mois

Bonjour, ou trouver cette formation ? Pour les étudiants que j'accompagne, il n'est pas aisé de faire une formation IFAPME car l'étudiant ne reçoit pas toujours l'enseignement souhaité dans sa totalité. Bon nombre "d'employeurs" ne donnent pas tous outils pour que le jeune puisse être autonome à la sortie de cette formation.

SIEP - Il y a 1 mois

Bonjour Plumeret, Ce sont des écoles de promotion sociale qui proposent ce cursus. Vous pouvez adresser votre demande au SIEP (Service d'Information sur les Etudes et les Professions) via ce lien pour obtenir les coordonnées des établissements. 

Publier un commentaire

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.