Siep Logo

Agent·e de la Protection civile

Sécurité / Protection & surveillance

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé
Code Riasec RES - Mise à jour 01/10/2018

La Protection civile s’assure de la protection de la population ainsi que de la sauvegarde du patrimoine national, en cas notamment de conflit armé. Elle intervient lors de calamités comme les inondations ou les tremblements de terre, de catastrophes (accidents chimiques et nucléaires) et de sinistres (accidents de la route). A la demande d’une autorité (Ministre de l'Intérieur, Bourgmestre ou pompiers), elle peut renforcer les services de secours avec des moyens lourds et spécialisés.

Les interventions de l’agent sont variées : aider les personnes en pompant l’eau des caves lors d’inondations, nettoyer les rivières polluées ou distribuer de l’eau aux automobilistes lors de longs embouteillages. L'agent est également présent lors de grands incendies pour renforcer les services dans la lutte contre le feu ou dans l'approvisionnement en eau. Il peut effectuer des travaux logistiques comme la mise en place de moyens de communication et de matériel pour les centres de crise et les postes de commandement, le déploiement de matériel médical, l’administration des premiers soins, la recherche de personnes disparues, etc. 

Lors de missions plus spécifiques, des équipes spéciales de la Protection civile sont mises en place. On y retrouve la brigade canine pour la recherche de personnes enfouies sous les décombres, des équipes de plongeurs pour la recherche de personnes disparues, de véhicules ou d'armes et le GRIMP [1] pour le sauvetage en milieux périlleux. Les agents peuvent également effectuer des missions internationales. En cas de catastrophes de grande ampleur, une équipe B-FAST (Belgian First Aid and Support Team), composée entre autres d’agents de la Protection civile, est envoyée sur place, lorsque ces pays ne peuvent plus gérer la catastrophe afin d’apporter l’aide requise. Par exemple, « B-Fast » a été envoyé lors du tremblement de terre d’Haïti en 2010.

[1] Groupe de Reconnaissance et d'Intervention en Milieux Périlleux.

 

Compétences & actions

  • Réagir rapidement, avec calme et maîtrise de soi, en présence d’un événement soudain
  • Analyser et résoudre les problèmes
  • Anticiper ou évaluer les risques d’une situation
  • Résister à la fatigue physique et nerveuse
  • Se former en permanence à l’usage du matériel d’intervention
  • S’adapter aux changements soudains qui peuvent survenir lors d’une intervention

Savoir-être

  • Sang-froid
  • Disponibilité
  • Communication aisée
  • Discipline
  • Polyvalence
  • Bonne condition physique

Cadre professionnel

La Protection civile fait partie de la Direction générale Sécurité civile du Service public fédéral Intérieur. Ces professionnels sont actifs dans 6 unités opérationnelles, réparties sur tout le territoire. L'agent professionnel est agent de l'Etat et dépend du Service Public Fédéral Intérieur. Il exerce sa fonction à titre principal et perçoit de ce fait un salaire payé par le Service Public Fédéral Intérieur Finances.  

Le travail d’un agent de la Protection civile est varié et peut se faire aussi bien en extérieur qu’en intérieur grâce à la multitude des postes disponibles. L’agent est amené à effectuer des déplacements sur différents sites et à prester des horaires variables (il peut être appelé à toute heure du jour et de la nuit). Cela peut être un travail très éprouvant suivant le type de la mission (incendie, inondations, tremblements de terre, etc.). Il existe également des possibilités de promotion par la suite, en fonction de l’expérience de l’agent et de la réussite des examens prévus à cet effet.

Conditions requises

La protection civile est un service public fédéral qui fait appel au SELOR pour le recrutement de son personnel. Le profil attendu du postulant ainsi que les conditions d’accès aux examens dépendent alors de la fonction à occuper. Les lauréats de la procédure de recrutement au SELOR sont ensuite amenés à suivre une formation en interne au sein de la Protection civile.

Par ailleurs, tout agent de la Protection civile qui débute en tant que collaborateur opérationnel doit posséder le permis C et réussir les tests d’aptitude physique.

Notons qu’il est également possible d’être volontaire en déposant sa candidature via le formulaire en ligne du site de la Direction générale Sécurité civile. Les conditions pour pouvoir devenir volontaire sont les suivantes :

  • se soumettre à un examen médical à l’issue duquel le candidat est déclaré apte à porter un appareil à air comprimé ;
  • obtenir l’attestation de porteur d’appareil à air comprimé à l’issue d’une formation préparatoire au sein d’une unité opérationnelle de la Protection civile ;
  • suivre une année de stage au sein d’une unité de la Protection civile avant de devenir définitivement membre volontaire ;
  • réussir le test VO2-max (test à l’effort) ;
  • suivre les formations prévues (1 samedi par mois) ;
  • être disponible au minimum 2x12 heures par mois (stand-by) ;
  • être âgé de minimum 18 ans.

Formations

Il n’existe pas de formation spécifique pour se préparer à ce métier. Toutefois, la 7e TQ Assistant·e aux métiers de la sécurité et de la prévention (dans l'enseignement secondaire) peut être un atout. Après la réussite d'un test au Selor, le candidat réalise un stage et une formation interne au sein de son unité de commandement, d'une durée d'un an au terme duquel il sera nommé si l'évaluation est positive.

Les liens formations-métiers sont mis à jour annuellement.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.