Siep Logo

Ajusteur·euse-mécanicien·ne ferroviaire

Technique & industrie / Mécanique & électromécanique
Transports & logistique / Transport ferroviaire

Mise à jour 30/07/2015

Les tâches de l'ajusteur-mécanicien varient selon sa spécialité et selon son employeur. Ce technicien fabrique, monte, et entretient les équipements, installations et matériel. Ses activités quotidiennes consistent au montage, la maintenance mécanique, pneumatique et hydraulique des équipements.

S'il travaille pour l'exploitant du réseau ferroviaire, il s'occupe principalement des véhicules. S'il travaille pour le gestionnaire des infrastructures, il s'occupe de la maintenance des passages à niveau, des aiguillages et de la signalisation.

Ce professionnel résout les problèmes le plus rapidement possible pour assurer la bonne circulation du trafic et la sécurité des voyageurs. Il occupe donc une position-clé dans le déroulement du trafic ferroviaire. En atelier, il démonte et contrôle les pièces. Les pièces qui sont encore valables sont traitées pour intégrer à nouveau la structure, les pièces hors d'usage sont mises au rebus et remplacées par des nouvelles. Son travail consiste dès lors à travailler les pièces de métal (neuves ou usagées) en les limant, les taraudant, les fraisant, les forant… Toutes les pièces ont en effet besoin d'être ajustées de manière très précise. Comme elles ne sont pas standardisées, il faut travailler au cas par cas.

L'exécution de ses tâches nécessite une certaine polyvalence pour pouvoir s'adapter aux différents types de montage.

 

Compétences & actions

  • Maîtriser les différentes techniques d’assemblage mécanique
  • Maîtriser l'utilisation des machines d'assemblage et des outils manuels propres à la fonction
  • Pouvoir lire des plans et des documents techniques
  • Effectuer des mesures mécaniques
  • Connaissance des matériaux propres au domaine ferroviaire
  • Respecter et appliquer les procédures

Savoir-être

  • Sens de la méthode
  • Rigueur
  • Précision
  • Dextérité manuelle
  • Autonomie
  • Patience
  • Capacités de concentration
  • Méticulosité

Cadre professionnel

L'ajusteur-mécanicien travaille en atelier ou à proximité des voies en service selon son lieu d'affectation. Ses horaires sont fixes mais il peut être amené à travailler la nuit (car certains travaux demandent une interruption du trafic ferroviaire) ou le week-end. Il peut aussi être rappelé pour effectuer des réparations urgentes. Ce métier, très varié, s'effectue en équipe et permet d'évoluer vers d'autres métiers techniques.

Formations

Il n’existe pas de formation spécifique pour se préparer à ce métier. Une formation interne est organisée par le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire et/ou l'exploitant du réseau ferroviaire accessible après réussite d'épreuves de recrutement. Pour plus d'informations : www.lescheminsdeferengagent.be


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.