Siep Logo

Commissaire-priseur·euse

Commerce, distribution & marketing Economie & gestion / Commerce, distribution & marketing
Patrimoine Culture / Patrimoine

Code Riasec ESI - Mise à jour 05/07/2012

Le commissaire-priseur dirige la vente publique aux enchères d’objets d’art, d’antiquités ou d’autres articles (à l‘exception de biens immobiliers) pour le compte d’un client.

Le commissaire-priseur est non seulement le garant de la régularité d’une vente mais, épaulé par des experts, il doit également être capable d’évaluer la valeur des biens mis en vente (la prisée étant l’estimation d’un objet destiné à la vente) et de détecter les fraudes éventuelles. Une fois l’évaluation réalisée, et avant d’entamer la vente en tant que telle, il réalise un catalogue et organise une exposition pour présenter les objets aux acheteurs potentiels. Lors de la vente, il a pour mission de dynamiser son déroulement en suscitant les enchères. En raison de sa connaissance du marché de l’art, il joue également un rôle de conseiller auprès des acheteurs.

Pour certains types de ventes (objets issus de procédures judiciaires comme des faillites, des saisies, etc.), on ne retrouve que le crieur qui ne fait que « crier » la vente, sans véritablement évaluer ni connaitre l’objet. En Belgique, le commissaire-priseur peut également être responsable de la salle de ventes.

 

Compétences & actions

  • Avoir de très bonnes connaissances en histoire de l’art et en droit
  • Connaitre le marché de l’art (national et international)
  • Posséder des connaissances approfondies en marketing
  • Déceler les imitations
  • Identifier les différents styles, les époques
  • Se tenir au courant des goûts du public
  • Aiguiller les objets vers les experts appropriés
  • Posséder des connaissances en langues

Savoir-être

  • Sens commercial
  • Discrétion
  • Intégrité
  • Rigueur
  • Concentration
  • Sens de l’observation
  • Bonne communication, bon contact avec le public
  • Sens de la mise en scène

Cadre professionnel

Le commissaire-priseur exerce son métier dans les salles ou hôtels de vente, chez les particuliers mais aussi parfois sur Internet. Il perçoit généralement un pourcentage sur la vente, bien que certains soient payés suivant des honoraires fixes convenus avec les vendeurs (frais d’inventaire, marketing, etc.). Le commissaire-priseur est généralement à la tête d’une équipe. Il travaille en étroite collaboration avec des experts, des antiquaires, etc.

Autres appellations : Encanteur·euse (Canada), Collectionneur·euse

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.