Siep Logo

Antiquaire

Economie & gestion / Commerce, distribution & marketing
Culture / Patrimoine

Code Riasec ESI - Mise à jour 26/07/2012 - Fiche 731

L’antiquaire est la personne qui cherche et achète divers objets anciens, tels que meubles, objets d’art et bibelots, avant de les revendre. Il peut se spécialiser dans l’un ou l’autre domaine, s’orienter vers une époque précise, un style d’objets en particulier, etc.

Il déniche des produits pour son propre stock ou suite à une demande particulière d’un client. Une fois l’antiquité trouvée, il commence par en vérifier l’authenticité, parfois à l’aide d’un expert. Si l’expertise est positive et son intérêt pour la pièce confirmé, il propose un prix d’achat et mène éventuellement des négociations. Une fois la pièce acquise, il la référence, la date et en fixe le prix de (re)vente.

Dans son magasin, il accueille la clientèle, la renseigne sur l’histoire et la provenance de l’objet et effectue les transactions de vente. Il peut également restaurer ou faire restaurer certains objets. Afin d’élargir ses connaissances et de trouver la plus grande variété possible d’objets rares et précieux, l’antiquaire consulte les ouvrages artistiques, visite les expositions, les musées et les marchés aux puces, fréquente les salles de vente et les déballages professionnels, se rend chez les particuliers, etc. Il possède également un vaste réseau de contacts, professionnels ou amateurs (institutions, collectionneurs, restaurateurs, experts, commissaires-priseurs, etc.).

 

Compétences & actions

  • Posséder des connaissances en histoire de l’art, mobilier
  • Effectuer des recherches documentaires
  • Identifier les différents styles, courants, époques, etc.
  • Connaitre les différents matériaux (verre, céramique, métaux, textile, etc.)
  • Établir un diagnostic et déterminer la valeur d’un objet, d’un meuble
  • Connaitre les langues, surtout l’anglais (marché international)
  • Posséder des notions en restauration de meubles, d’objets
  • Se tenir informé du marché et des nouvelles modes
  • Posséder de très bonnes connaissances en gestion

Savoir-être

  • Fibre commerciale
  • Capacité à négocier
  • Bonne communication
  • Curiosité
  • Débrouillardise
  • Flexibilité
  • Rigueur
  • Sens de l’observation
  • Esprit critique et bon sens de l’analyse
  • Patience
  • Habileté manuelle (petits travaux de restauration)
  • Bonne résistance physique (déplacement de meubles, tapis, etc.)

Cadre professionnel

L’antiquaire exerce généralement son métier en tant qu’indépendant, en magasin ou lors de salons, foires, etc. Il est régulièrement amené à se déplacer (y compris à l’étranger), ses horaires sont flexibles (il doit souvent se lever tôt pour se rendre aux marchés, brocantes, déballages professionnel, etc.) et il travaille souvent le weekend. Son salaire dépendra de ses ventes. Souvent, les antiquaires exercent ce métier de génération en génération.
 
L’antiquaire doit également s’inscrire au registre des revendeurs d’objets mobiliers donnant droit à une carte d’identité professionnelle.
Autres appellations : Bouquiniste, Collectionneur/collectionneuse

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.