Le directeur administratif et financier définit et supervise la gestion administrative (procédures, fonctionnement, affaires juridiques, ressources humaines, services généraux, etc.) et financière (comptabilité, trésorerie, fiscalité, contrôle de gestion, audit interne, achats, etc.) de la structure pour laquelle il travaille. Son rôle est aussi de prévoir les ressources et de mettre en place les techniques financières nécessaires au développement et à la protection de l’entreprise. Il doit optimiser les dépenses de fonctionnement et réduire les coûts, dans une optique de rentabilité et de maîtrise des risques. Il détermine les indicateurs nécessaires au suivi des activités et au reporting (compte-rendu) à la direction générale. Garant du respect de l’obligation légale, il veille à l’application des réglementations et de la législation (financières, fiscales et commerciales) liées à l’activité de sa structure. Son métier revêt une dimension juridique : il centralise l’ensemble des contrats établis par la société.

Concrètement, il est responsable - entre autres - des déclarations fiscales et comptables, de la gestion de la trésorerie, de la gestion des dettes et de leur remboursement, des budgets prévisionnels, des inventaires, de la mise en place des outils de contrôle, du suivi de la fiabilité des données issues des services administratifs et financiers. A partir des bilans, budgets prévisionnels et analyses transmises par le service comptabilité, il établit un plan de financement annuel. Il prépare les budgets, contrôle leur réalisation et interprète les écarts en se basant notamment sur les dossiers fournis par le ou les contrôleurs de gestion. En collaboration avec le responsable des ressources humaines, il gère les aspects administratifs et comptables du personnel (salaires, primes et indemnités, congés, retraites, licenciements, etc.)

Le directeur administratif et financier travaille en étroite collaboration avec le directeur général, auquel il fournit les informations qui seront à la base de choix stratégiques et d’investissements. Par exemple, il le conseille en matière de litiges juridiques ou de montages financiers, il met en œuvre les opérations importantes (introduction en bourse, fusion-acquisition, etc.). Il doit aussi rendre des comptes (bilans, résultats, tableaux de bord) au conseil d’administration et aux autorités de surveillance. Il représente l’entreprise auprès des interlocuteurs financiers, des fournisseurs, des services fiscaux, des investisseurs, des propriétaires ou des actionnaires.

En tant que manager, il consacre une bonne partie de son temps au suivi de ses équipes : recrutement, formation, encadrement et gestion de carrière. Son métier exige une mise à jour constante de ses connaissances en matières sociales, fiscales, juridiques, économiques, informatiques, etc.

 

Compétences & actions

  • Connaître en profondeur la finance, la comptabilité, l’environnement économique, le droit des entreprises, la fiscalité et les outils informatiques de gestion
  • Appréhender la structure d’une société dans sa globalité
  • Diriger des équipes
  • Etablir des prévisions budgétaires et un plan de financement annuel
  • Proposer des solutions fiscales
  • Mettre en place une politique de recouvrement
  • Veiller au strict respect de la loi
  • Régler des contentieux
  • Valider les contrats émis par la société
  • Respecter les échéances
  • Gérer le patrimoine mobilier et immobilier
  • Estimer les besoins en matière de systèmes d’information et piloter le déploiement de nouveaux outils informatiques
  • Parler anglais et néerlandais, d’autres langues étrangères constituent un atout

Savoir-être

  • Leadership et capacités managériales
  • Sens de la communication et du contact
  • Négociation et conviction
  • Esprit de synthèse et d’analyse
  • Organisation, rigueur et méthode
  • Sens des responsabilités
  • Autonomie
  • Polyvalence
  • Anticipation et stratégie
  • Initiative et réactivité
  • Adaptation et flexibilité
  • Disponibilité
  • Résistance au stress

Cadre professionnel

Le directeur administratif et financier travaille au sein d’entreprises (grandes ou moyennes, nationales ou internationales) de tous secteurs : industrie, commerce, services, transport, banques et assurances, socioculturel, santé, entreprises ou organismes publics, etc. Directement sous la responsabilité de la direction générale, il fait très souvent partie du comité de direction. Plaque tournante de contact et de décisions pour tous les cadres, il collabore avec tous les services internes et est en relation avec de nombreux interlocuteurs externes : experts-comptables, réviseurs d’entreprises, banques et assurances, administrations, etc. Régulièrement amené à se déplacer (pour des réunions internes et externes), il est également habitué aux longues journées de travail ; ses horaires sont irréguliers étant donné son niveau de responsabilités.

Les profils de formation qui combinent gestion et droit sont particulièrement appréciés.

Autres appellations : Chargé·e du service administratif et financier, Chief Financial Officer (CFO), Directeur·rice administratif·ive, Directeur·rice administratif·ive financier·ère et du contrôle de gestion, Directeur·rice de l’administration comptable et de la gestion, Directeur·rice financier·ère, Directeur·rice financier·ère et comptable, Directeur·rice des affaires financières, Directeur·rice des services administratifs, Financial director, Financial manager, Responsable administratif·ive, Responsable administratif·ive comptable et financier·ère, Responsable administratif·ive et financier·ère, Responsable administratif·ive de gestion, Responsable de la gestion et des services généraux, Responsable des services gestion et administration, Responsable financier·ère

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.