Siep Logo

Ingénieur·e de bureau d'études dans la construction

Bâtiment & construction / Conception & gestion de chantiers

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé Métier en pénurie en Région bruxelloise Métier en pénurie en Région bruxelloise Métier en pénurie en Région germanophone Métier en pénurie en Région germanophone Métier en pénurie en Wallonie Métier en pénurie en Wallonie
Code Riasec IRC - Mise à jour 30/07/2015

L’ingénieur de bureau d’étude participe à la conception d’un grand nombre de projets de construction tels que des bâtiments (immeubles, buildings, halls industriels, centres commerciaux, gares, aéroports, aménagements urbains, etc.), des ouvrages d’art (ponts, tunnels, barrages, écluses, digues, etc.) ou encore des voies de communication (routes, autoroutes, voies ferrées, canaux, etc.).

Dès la création du projet architectural, il (ou l’équipe selon l’importance du projet) va avoir la responsabilité de vérifier la faisabilité de ce dernier par un ensemble de calculs et de modélisations concernant la structure, la stabilité et la stabilisation du sol (études géotechniques), les matériaux et leur résistance… Pour ce faire, il va utiliser différents logiciels spécifiques dont notamment des systèmes de CAO (Conception Assistée par Ordinateur) pour intégrer et croiser toutes ces données. Les résultats de ces études vont permettre de développer le dossier technique qui sera la base de la conception du projet. Ce dossier va être utilisé pour définir les choix et solutions techniques, les méthodes et la planification de la construction, les matériaux, pour établir les plans mais aussi pour réaliser les offres de prix. Il doit donc proposer les solutions optimales compte tenu de diverses contraintes et en mesurer les impacts car de son travail dépend un grand nombre d’applications concrètes allant de l’obtention d’un marché à la qualité de la construction ou des travaux achevés.

Lorsque le projet est accepté par le maître d’ouvrage, l’ingénieur de bureau d’étude participe à la préparation et à la conception du chantier. Il réalise ou chapeaute la production de plans de plus en plus précis (au départ des plans d’ensemble pour aboutir aux plans et schémas d’exécution détaillés) et effectue la projection des données résultant des calculs dans ces plans. Il se charge de produire et de structurer la documentation et les fiches techniques qui seront, au même titre que les plans, les outils de référence lors de la réalisation du chantier. Il met aussi son expertise au service de différents intervenants (métreur, deviseur, chef de projet…) pour affiner les méthodes et les plannings, ou définir précisément les quantités de matériaux…

Le bureau d’étude reste sur la brèche lors de l’exécution des travaux car il n’est pas rare que la théorie soit dépassée par la réalité. En effet, sur base des rapports et informations fournis par le chef de projet, certaines situations requièrent des modifications au travail préparatoire. Il faut alors proposer des solutions alternatives adaptables au réalisme du terrain. Dans l’urgence, l’ingénieur doit donc revoir certaines données ou en intégrer de nouvelles pour permettre de résoudre le problème.

Ce professionnel est aussi susceptible d’effectuer toute une série de missions d’expertise et/ou de consultance par exemple :

  • assister un maître d’ouvrage dans la confection d’un cahier des charges, des audits techniques, du suivi de projets, etc.
  • effectuer des expertises en matière de qualité ou de maintenance de construction, de performances énergétiques de bâtiments, d’acoustique, etc.
  • réaliser des diagnostics structurels de bâtiments ou d’ouvrages, etc.
  • des estimations de projets
  • etc.

Malgré la polyvalence de la fonction, au sein de grands bureaux d’études (indépendants ou intégrés à une entreprise), on retrouve systématiquement des ingénieurs très spécialisés dans une matière précise (par ex. : stabilité, structure, charpentes métalliques, béton, techniques spéciales, etc.).

 

Compétences & actions

  • Maîtriser les méthodes de calculs et de modélisation
  • Posséder une connaissance pointue des logiciels de CAO (Conception Assistée par Ordinateur) et de DAO (Dessin Assisté par Ordinateur)
  • Avoir des connaissances mathématico-scientifiques étendues, il en va de même pour les processus de construction, les sciences des matériaux, etc.
  • Maintenir ses connaissances à jour
  • Justifier de bonnes notions en économie de la construction, en méthodes de planifications
  • Maîtriser les normes environnementales, de sécurité
  • Posséder des aptitudes rédactionnelles
  • Pouvoir utiliser des logiciels de bureautique courants
  • Posséder une connaissance usuelle (vocabulaire technique) d’au moins une langue étrangère

Savoir-être

  • Rigueur, méthode, précision
  • Grande capacité d’analyse
  • Aptitudes au travail en équipe
  • Sens des responsabilités
  • Flexibilité et polyvalence
  • Autonomie dans l’exécution de certaines tâches
  • Aptitudes communicationnelles
  • Gestion du stress

Cadre professionnel

Cet ingénieur occupe une fonction charnière dans le processus de construction, ses interlocuteurs sont nombreux tant en interne qu’en externe. Cela dépend notamment de la nature de son employeur qui peut être un bureau d’étude indépendant, un bureau d’architecture, une entreprise privée de construction ou de travaux, une administration (communale, provinciale, régionale ou fédérale), une entreprise publique, un département de recherche privé ou public, etc. Il est amené à travailler avec d’autres collègues ingénieurs, des calculateurs, dessinateurs, métreurs, deviseurs, chefs de projets et de chantier, géomètres, architectes, clients (maître d’ouvrage), fournisseurs, sous-traitants, etc.


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.