Siep Logo

Maçon·ne

Bâtiment & construction / Gros oeuvre

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé Métier en fonction critique en Région bruxelloise Métier en fonction critique en Région bruxelloise Métier en pénurie en Région germanophone Métier en pénurie en Région germanophone
Code Riasec RCE - Mise à jour 30/07/2015

Le maçon est un professionnel du bâtiment dont les tâches consistent à assembler, sur base de plans, des matériaux tels que des briques, des pierres, des blocs de béton au moyen de mortier, ciment... Les travaux de maçonnerie interviennent aux différentes phases de la vie d’un bâtiment : de la nouvelle construction à la rénovation ou à la transformation de bâtiments déjà existants.

En plus de la maçonnerie, il sera aussi chargé de monter des échafaudages, placer des matériaux d’isolation, réaliser des travaux de terrassement, etc. Il est également un spécialiste de la brique, des blocs de béton, des éléments préfabriqués, etc. et de tout le matériel qu’il utilise dans son métier.

Le métier comprendra notamment les tâches suivantes :

  • interpréter des plans
  • réaliser de fondations, des coffrages, du ferraillage et du bétonnage
  • poser de conduites et de tuyaux de drainage
  • effectuer des travaux de maçonnerie et placer d’éléments préfabriqués
  • réaliser des travaux d’étanchéité et d’isolation thermique
  • jointoiement et rejointoiement
  • procéder à des travaux de démolition, de rénovation ou de décoration
  • poser des échafaudages, utiliser et placer des étançons (grosse pièce en acier ou en bois, placée sous un mur pour le soutenir)
 

Compétences & actions

  • Pouvoir lire des plans
  • Connaître les matériaux à utiliser : les différentes sortes de briques, pierres… leur nature, provenance, propriétés etc.
  • Confectionner les mortiers (mécaniquement ou manuellement) en maîtrisant les différents dosages
  • Découper et scier sur mesure des briques et blocs afin de construire différents types de murs (pleins, creux, maçonneries mixtes, etc.), de baies, etc.
  • Réaliser le (re)jointoiement
  • Poser correctement les installations et canalisations d’évacuation d’eaux (usées, pluie…) en veillant au respect des pentes et des niveaux d’écoulement
  • Réaliser des travaux d’étanchéité sur les façades et colmater les fissures avec les matériaux adéquats
  • Connaitre les techniques de maçonnerie décorative
  • Réaliser un devis et établir une facture, gérer son budget, organiser et prévoir l’équipement nécessaire sur le chantier, encadrer une équipe (si indépendant)
  • Respecter les délais prévus initialement

Savoir-être

  • Précision, minutie
  • Polyvalence
  • Bonne condition physique
  • Sens des responsabilités et de l'organisation
  • Réflexion
  • Esprit de persévérance
  • Ne pas être sujet au vertige
  • Goût pour le travail d‘équipe

Cadre professionnel

Il existe une certaine hiérarchie dans la constitution des équipes de maçonnerie basée sur les années d’expérience et le niveau de qualification. Par exemple, une équipe peut être constituée d’un chef d’équipe, de deux maçons (1er échelon), d’un maçon (2ème échelon) et d’une main-d’œuvre.

Dans le secteur privé, il pourra être engagé comme ouvrier qualifié en gros-œuvre. D’une manière générale, les petites et moyennes entreprises favorisent l’engagement de maçons polyvalents qui pourront exécuter une grande variété de travaux.

Le maçon peut aussi être indépendant et donc chef de son entreprise de travaux. En tant qu’entrepreneur en maçonnerie, il pourra constituer sa propre clientèle au fil des travaux réalisés.

Le bouche à oreille est un excellent moyen pour lui de se faire connaître.

Enfin, le maçon peut aussi être engagé dans le secteur public, où il sera affecté à des services comme la régie des bâtiments, les services de travaux communaux, etc.

Conditions requises

L’installation en tant qu’indépendant est réglementée, il faut donc répondre aux exigences concernant l’accès à cette profession. Cet accès est régi par l’Arrêté royal du 29/01/2007 relatif à la compétence professionnelle pour l’exercice des activités du gros œuvre, notamment les travaux de maçonnerie, de béton et de démolition.

Autre appellation : Briqueteur·euse-maçon·ne

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.