Siep Logo

Sous-fiche de Vétérinaire

Vétérinaire pathologiste

Environnement & nature / Animaux

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé
Code Riasec IRS - Mise à jour 25/11/2015 - Fiche 220

Le vétérinaire pathologiste (médecin vétérinaire spécialisé en pathologie) étudie la nature, la cause et le développement des maladies ou des décès chez les animaux. Il analyse ainsi les tissus ou les liquides biologiques (biologiste médical) et les cellules isolées, afin d’établir les diagnostics, de déterminer les sources d’infection et de contamination et de recommander des méthodes de prévention.

Il prélève des échantillons (analyse d’urine, de sang) et examine au microscope des fragments de tissus (de peau, de foie, d’intestin, d’une tumeur, etc.), que l’on appelle aussi biopsies. Une fois prélevés, ces tissus sont ensuite préparés selon une méthode bien spécifique afin de pouvoir être observés correctement (découpe précise, bains d’alcool et de paraffine, coloration, etc.).  Il interprète alors les résultats et pose des diagnostics.

En cas de décès d’un animal, c’est également le vétérinaire pathologiste qui intervient pour réaliser l’autopsie.

Il peut aussi effectuer des enquêtes épidémiologiques et conseiller les vétérinaires ainsi que le personnel travaillant dans le domaine de la santé animale ou dans celui de l'élevage. Enfin, il intervient également dans l'analyse des médicaments avant leur mise sur le marché (pour vérifier qu'ils ne sont ni toxiques ni cancérigènes) et fait des recherches sur les vaccins et les sérums.

« Le pathologiste vétérinaire est en première ligne pour identifier et décrire les nouvelles maladies. »

Mutien Garigliany, Docteur en médecine vétérinaire et assistant de recherche au département de Pathologie de la Faculté de Médecine vétérinaire de l’ULg, Lire l'interview

 

Compétences & actions

  • Posséder des connaissances en biologie médicale, en médecine vétérinaire
  • Manipuler le matériel de laboratoire (scalpels, microscopes, etc.)
  • Rédiger des rapports, des publications
  • Respecter les règles d’hygiène et de sécurité (port de masques, gants, stérilisation du matériel, etc.)
  • Travailler en équipe
  • Se tenir informé des dernières découvertes scientifiques 

Savoir-être

  • Rigueur scientifique
  • Esprit d’analyse
  • Méthode
  • Esprit de synthèse
  • Concentration
  • Rapidité
  • Flexibilité
  • Résistance au stress

Cadre professionnel

Le vétérinaire pathologiste travaille dans un cabinet ou au sein d’un laboratoire d’analyses. On le retrouve aussi dans l’industrie pharmaceutique ou encore dans la recherche. Il peut être amené à travailler de nuit, les week-ends et jours fériés quand les résultats d’analyses ou d’autopsies ne peuvent pas attendre.

Il est quelquefois assisté d’un technicien en laboratoire. 

Autres appellations : Technicien/technicienne de laboratoire vétérinaire

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.