Dans le cadre de missions publiques, les paysagistes, sous contrat d'emploi ou en tant que consultants externes, seuls ou en équipe, sont chargés de la réalisation d'études, de concevoir des projets et de donner des avis pour :

  • les plans d'aménagement ou de réaménagement d'espaces récréatifs
  • les terrains de sport
  • les parcs publics et autres espaces verts urbains
  • les places de jeux
  • les cimetières
  • les plans de paysage dans le cadre de remembrement et de l'aménagement du territoire
  • les plans de gestion dans le cadre de sites classés
  • les plans communaux de développement de la nature
  • les études d'incidence
  • l'aménagement ou le réaménagement du domaine public
  • la gestion des espaces verts, etc.

Le travail du paysagiste s'effectue donc à différentes échelles : il peut dessiner un jardin privé, une place au sein d'une ville, mais, il peut tout aussi bien redéfinir le tracé d'une autoroute.

Il remplit différentes missions : l'aménagement urbain (places, rues piétonnes, squares et jardins des villes), la valorisation du patrimoine, jardins et parcs historiques, l'aménagement de jardins privés, la réhabilitation de lieux dégradés.

La gamme des services offerts ne cesse de s'élargir même si elle est déjà très étendue. Les clients publics et privés font de plus en plus souvent appel aux paysagistes en tant que participants actifs aux conceptions d'espaces afin de profiter de leur sensibilité esthétique, notamment grâce à la maîtrise du végétal, indispensable aujourd'hui dans les nouvelles conceptions. Autre particularité, à la différence d'un artiste solitaire, il est obligé, pour mener à bien son projet, de composer avec de multiples interlocuteurs : les collectivités, les politiques, les habitants ou les chefs de chantier.

Les donneurs de missions ont des exigences de qualité de plus en plus grandes tant du point de vue du contenu, par exemple en ce qui concerne la qualité spatiale et la sensibilité à l'environnement et au milieu de vie, que du point de vue des services offerts (par exemple la présentation des études, les procédures, les dates d'échéance, le respect des coûts, etc.)

 

Compétences & actions

  • Large culture du secteur de l'environnement
  • Connaissances du contexte, des politiques institutionnelles
  • Culture du monde associatif : réglementation, acteurs
  • Rigueur de gestion, bonnes notions de comptabilité
  • Expérience de l'encadrement et du montage de projets
  • Culture historique sur l'art des jardins
  • Compétences techniques et graphique
  • Connaissance de la conception opérationnelle, de la maîtrise d'oeuvre et du code des marchés publics
  • Connaissance du droit de l'urbanisme et de l'environnement
  • Compétences en écologie scientifique et en intégration des projets dans leur environnement
  • Sensibilité à l'écologie urbaine et aux outils du développement durable
  • Maîtrise des outils informatiques de DAO et CAO
  • Connaissance du patrimoine et adaptabilité au monde rural

Savoir-être

  • Grande créativité
  • Sens esthétique développé
  • Sens graphique et artistique particulier, goût pour le dessin et les nouvelles technologies d'intégration
  • Rigueur technique
  • Sens de l'organisation
  • Curiosité naturelle
  • Vision systémique
  • Fibre sociale pour intégrer le volet de l'environnement urbain
  • Autonomie mais aussi capacité de travail en équipes pluridisciplinaires, avec l'humilité et l'écoute du généraliste
  • Sens de la pédagogie (expérience en communication, animation et formation)
  • Force de conviction

Cadre professionnel

Le paysagiste peut travailler à son propre compte en tant qu'indépendant, intégrer la structure d'un bureau d'études ou encore travailler dans le secteur public.

Dans le secteur privé, les paysagistes exercent leur profession en tant que concepteur indépendant, directeur d'un bureau d'études ou sous contrat d'emploi comme chef de projet, ou encore comme concepteur-chargé du contrôle au sein de bureaux d'études multidisciplinaires ou non. Certains, de par leur fonction de cadre de direction, participent à la constitution de bureaux multidisciplinaires.

Dans le secteur public, les paysagistes travaillent soit au sein des services des communes, des intercommunales, des directions provinciales, des ministères, soit dans l'enseignement, soit en tant que gestionnaires. Ils y interviennent comme salariés à durée indéterminée, ou comme consultants externes pour des missions ponctuelles.

La demande est fortement croissante, du fait du gout croissant des citadins pour la nature ainsi que du développement de l'urbanisation.

La rénovation de sites, l'aménagement de parcs de loisirs, l'aménagement des banlieues nécessitent également l'intervention de paysagistes.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.