Un photographe documentaire sera davantage poussé à vendre ses clichés à des magazines spécialisés pour qui une seule photo ne peut suffire à décrire une situation (guerre, famine, attentat), un événement (festif, sportif, culturel) ou tout autre sujet (présentation d'une ville, d'une région, d'un musée ou d'un haut lieu touristique). Toutefois, il peut aussi se tourner vers le monde de l'édition, ce qui lui permettra d'exposer encore plus de photos.

Ces reportages plus élaborés ont pour but de traiter l'actualité différemment. Un photographe documentaire peut ainsi passer plusieures semaines, voire plusieurs mois dans un pays afin d'en saisir la réalité sociologique, économique, sociale ou politique. Chose que ne peut se permettre le photographe de presse toujours occupé à courir derrière l'actualité. Le photographe documentaire, lui, prendra le temps de comprendre comment les gens vivent ou parfois même survivent. Il pourra faire longuement connaissance avec ses sujets, déceler leur personnalité, leurs traits de caractère, leurs sentiments. Au final, sa démarche sera plus créative dans sa manière de les photographier. Il sera parvenu à en tirer le meilleur, comme un metteur en scène peut le faire avec un acteur.

 

Compétences & actions

  • Ce style photographique requiert une maîtrise de la composition et une longue préparation en amont. Avant de partir, il faut déjà avoir une idée plus ou moins précise du travail que l'on veut faire et du type d'image que l'on veut prendre. Il est nécessaire de disposer de matériel de rechange afin de prévenir tout avarie. Il n'est jamais agréable en effet de revenir bredouille d'un reportage ou avec une production insuffisante. D'autre part, il faut bien évidemment adapter son matériel aux conditions atmosphériques du pays visité. On privilégiera dans un premier temps la lumière ambiante, naturelle ou artificielle et on utilisera le flash uniquement lorsque cela s'avère indispensable.
  • Les photos doivent être suffisamment « parlantes » pour véhiculer vers le lecteur le message souhaité. Leur format et leur succession devront aussi faire l'objet d'une attention toute particulière.

Savoir-être

Trois critères peuvent caractériser la photo documentaire : le choix du sujet, son utilisation et la place laissée au hasard dans son exécution.

Cette photographie ne se réalise pas dans l'urgence vu que l'on prend le temps nécessaire pour choisir un angle et faire un nombre d'images correspondant à l'objectif poursuivi. Les images ainsi prises servent principalement à l'édition de livres, la réalisation d'expositions ou à l'illustration d'articles de presse.

Autres appellations : Photojournaliste, Photographe de presse

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.