Siep Logo

Surveillant·e IPPJ

Sécurité / Protection & surveillance

Mise à jour 01/10/2018

Le surveillant IPPJ [1] a, comme son nom l’indique, une fonction principale de surveillance auprès des jeunes placés en institution par le juge. Que ce soit pendant la nuit, la journée ou lors d’une sortie, il doit être présent afin de déceler tout comportement suspect. En cas d'incident (agression, fugue, émeute, intrusion, etc.), il est le premier à intervenir et à contacter les autorités. Pour prévenir tout type de débordement, il mène des vérifications des accès à l’établissement, détecte la moindre défaillance technique (eau, électricité, chauffage, etc.) et effectue des rondes. Quel que soit le type de désagrément survenu, le surveillant doit absolument tenir au courant tous ses collaborateurs afin que le service soit effectué de la manière la plus sécuritaire possible. Il doit également être tenu au courant de toute activité suspecte survenue durant son absence afin d’assurer de façon la plus optimale possible ses heures de service.

Enfin, il assure la sécurité lors des visites faites aux jeunes par leurs familles, avocats, intervenants sociaux, etc. Il peut aussi apporter son aide lors des repas et des tâches d’entretien.

[1]Institution Publique de Protection de la Jeunesse

 

Compétences & actions

  • Suivre les procédures et les instructions demandées
  • Effectuer des tâches répétitives correctement et systématiquement (réaliser des rondes, vérifier quotidiennement le matériel, etc.)
  • Respecter le secret professionnel, faire preuve de discrétion
  • Repérer des attitudes suspectes des jeunes
  • Communiquer les problèmes rencontrés à ses collègues
  • Surveiller le groupe lors de déplacements extérieurs (pratique d’un sport, etc.)
  • Rédiger des rapports sur les difficultés rencontrées au cours de sa journée de travail

Savoir-être

  • Vigilance et observation
  • Respect
  • Intégrité
  • Esprit d’équipe et autonomie
  • Réactivité
  • Calme

Cadre professionnel

Au sein d’une IPPJ, le surveillant fait partie de l’équipe qui suivra le jeune placé tout au long de sa détention. Cette équipe est composée d’éducateurs, de formateurs, de surveillants ainsi que d’une équipe psycho-médico-sociale.

Dans le cadre de sa fonction, le surveillant des institutions publiques sera amené à se déplacer régulièrement, lors de ses rondes de surveillance par exemple. Il travaille en collaboration avec les autres membres du personnel mais doit également pouvoir travailler en autonomie. Il a des horaires variables vu qu’il peut travailler tant en journée que de nuit (surveillance des chambres, des couloirs, des entrées à la propriété).

Formations

Aucun diplôme n'est requis pour exercer cette fonction mais une expérience professionnelle de min. 4 ans dans le domaine de la sécurité des personnes dans un environnement socio-éducatif destiné aux mineurs est requise (cf. Selor).

Les liens formations-métiers sont mis à jour annuellement.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.