Siep Logo

Assistant-e de surveillance pénitentaire

Sécurité / Protection & surveillance

Code Riasec RSE - Mise à jour 11/01/2017 - Fiche 1066

L’assistant de surveillance pénitentiaire est la personne qui surveille les personnes détenues en institution, en s’assurant que les pratiques et les règlements en vigueur dans le milieu sont respectés.

Afin de prévenir toute émeute ou évasion et de maintenir l’ordre, il effectue des rondes, surveille les portes, les barrières et les dispositifs de sécurité et escorte, au besoin, les personnes détenues lorsque celles-ci se rendent au tribunal ou à un rendez-vous avec le médecin. L’assistant de surveillance pénitentiaire doit faire preuve de vigilance afin de déceler la présence de tout objet dangereux ou illégal, toute activité interdite, infraction aux règlements ou encore de prévenir de toute attitude de résistance, dans le but d’assurer le maintien de l’ordre et un climat de coexistence pacifique.

Il contribue quotidiennement à la réinsertion sociale des prisonniers, en maintenant un contact humain avec les détenus, mis à l’écart de la société de par leur incarcération.

Il gère deux missions importantes et diversifiées. Sa première mission englobe l’aspect sécuritaire. Il se charge notamment d’effectuer les fouilles corporelles et de la cellule. Il contrôle également les visites au parloir et rapporte à la direction tout problème survenu et porté à sa connaissance. En dehors de cet aspect lié à la sécurité, il s’occupe de l’organisation de la vie quotidienne au sein de la prison. C’est lui qui se charge du contrôle au moment du réveil, de la distribution des repas, des douches, des travaux en ateliers ainsi que l’organisation d’activités socio-culturelles.   

 

Compétences & actions

  • Maintenir la sécurité
  • Gérer les conflits
  • Instaurer des conditions de vie humaines dans le milieu carcéral
  • Gérer les activités quotidiennes au sein de la prison
  • Communiquer les évènements survenus à ses collègues et/ou à son supérieur hiérarchique
  • Parler une ou plusieurs langues étrangères au vu de la diversité culturelle qui existe au sein des prisons

Savoir-être

  • Respect
  • Collaboration avec l’équipe
  • Résistance au stress
  • Intégrité et loyauté
  • Sang-froid
  • Calme

Cadre professionnel

L’assistant de surveillance pénitentiaire travaille au sein des établissements pénitentiaires, que ce soit au sein des maisons d’arrêt ou des maisons de peine. Généralement, il se charge de la surveillance d’une section au sein de la prison. Le travail s’effectue en trois tranches horaires puisque le service assuré est continu : le matin (6h-14h), le soir (14h-22h) et la nuit (22h-6h). Il travaille aussi pendant le week-end et les jours fériés.

Durant sa carrière, l’agent peut évoluer et monter en grade (assistant pénitentiaire en chef, agent de quartier, etc.). Il peut également se spécialiser dans un domaine technique via un examen de promotion interne : cuisine, ateliers, informatique, etc.

Titre requis

Pour devenir assistant de surveillance pénitentiaire, aucun diplôme n’est exigé mais l’âge minimum de 20 ans est requis ainsi qu’un certificat de bonnes vie et mœurs et avoir la nationalité belge. Après la réussite d’un examen du Selor, le futur agent suit une formation de base de 13 semaines au Centre de Formation du Personnel Pénitentiaire. A la fin de la formation, le Centre de Formation du Personnel Pénitentiaire établit un rapport de stage sur base duquel l’agent est nominé définitivement si le stage s’est avéré concluant.

Autres appellations : Gardien/gardienne de prison, Surveillant-e de prison

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.