Siep Logo

Sous-fiche de Technicien·ne de maintenance

Technicien·ne de maintenance en informatique

Technique & industrie / Electricité & électronique
Informatique & télécommunication / Exploitation, maintenance & technique

Métier en fonction critique en Région bruxelloise Métier en fonction critique en Région bruxelloise
Code Riasec RIC - Mise à jour 30/07/2015

Appelé parfois "technicien support" ou "technicien d'exploitation", le technicien de maintenance informatique assure le montage, l'assemblage et le bon fonctionnement des postes de travail, des logiciels et des périphériques (imprimantes, scanners, etc.) des utilisateurs.

Son job consiste à localiser la panne ou l'anomalie, à réparer, par remplacement ou remise en état, les éléments ou organes défectueux et enfin à procéder à des tests pour voir si le problème rencontré a été résolu. Il doit poser des diagnostics sûrs dans les délais les plus rapides. Il intervient le plus souvent en urgence, souvent sur place mais parfois aussi via réseau. Dans ce dernier cas, il prend "possession" de l'ordinateur défectueux à distance.

Mais son rôle, c'est aussi de prévenir plutôt que de guérir ce qui permet d'éviter la panne qui peut avoir des conséquences désastreuses pour l'entreprise ou le client qui fait appel à ses services. Lorsque le problème ne relève pas de sa compétence, il fait appel au constructeur. Il se doit aussi d'assurer l'entretien du matériel et des installations ainsi que la maintenance des programmes informatiques en se référant aux notices techniques. Auprès de la clientèle, il exerce aussi une fonction de conseil.

A la différence du technicien support (conseiller helpdesk), le technicien de maintenance ne se contente pas de donner des solutions par téléphone, il intervient lui-même. Sa fonction l'oblige de suivre de très près l'évolution du secteur informatique et d'intégrer les modes de fonctionnement de l'entreprise pour comprendre quels sont ses besoins avant l'achat ou le renouvellement du matériel. Il peut assurer également la formation interne des utilisateurs, en leur expliquant par exemple comment fonctionne un nouveau logiciel, tout en gardant un œil vigilant sur les virus de passage... Bref, le technicien de maintenance occupe un poste clé, dont l'importance croît avec la complexité de plus en plus grande des matériels et des installations.

 

Compétences & actions

  • Parfaite connaissance de l'ordinateur et de structure
  • Connaissance des principaux logiciels
  • Connaissance des réseaux et de l'Internet
  • Connaissance de l'anglais informatique

Savoir-être

  • Capacité d’écoute
  • Rigoureux
  • Faire preuve de méthode
  • Patient
  • Flexibilité
  • Esprit critique d'analyse afin de déterminer d'où la panne peut venir, éventuellement en posant les bonnes questions aux utilisateurs
  • Minutieux car il va être amené à manipuler des composants de très petite taille
  • Sens de la pédagogie (pour expliquer à l’utilisateur comment éventuellement réparer lui-même la panne si elle survient à nouveau)
  • Rapidité d’exécution et de réaction
  • Calme et maîtrise de soi
  • Esprit de synthèse
  • Respect des processus logiques et méthodologiques
  • Facultés d’adaptation à de nouveaux produits et à de nouvelles technologies

Cadre professionnel

Le technicien de maintenance informatique peut exercer ses talents dans une société utilisatrice d'informatique ou dans une SSII (Société de Service et d'Ingénierie Informatique). Il peut également être détaché à plein temps par une SSII dans une entreprise. Les conditions de travail peuvent parfois être difficiles (horaires lourds, déplacements nombreux, périodes d’astreinte, horaires décalés, etc.). Après plusieurs années d’expérience professionnelle, il peut espérer devenir responsable du parc informatique dans une petite entreprise ou responsable du service après-vente dans un magasin de matériel informatique. Il évoluera ainsi vers une fonction de technico-commercial des télécommunications et réseaux ou bien deviendra ingénieur de maintenance. Quoiqu’il en soit dans ce domaine la technologie évolue très rapidement et le technicien de maintenance se doit d’actualiser ses connaissances pour rester performant.

Autres appellations : Assistant·e utilisateur, Assistant·e technique, Technicien·ne support utilisateur, Technicien·ne d'exploitation operator, Technicien·ne en réparation CAO/FAO
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.