Siep Logo

Technicien·ne plasturgiste

Technique & industrie / Chimie & plastique

Mise à jour 02/02/2017

Le plastique est omniprésent dans notre vie quotidienne : emballages, éléments de construction, jouets, pare-chocs des véhicules, etc. En fait, la plasturgie concerne plus d'un millier de matières synthétiques différentes. Grâce à leurs performances (légèreté, résistance et fiabilité), les matières plastiques et composites améliorent notre qualité de vie.

Les différentes applications de la plasturgie, sa conception et sa fabrication nécessitent des connaissances spécifiques que possède le technicien spécialisé, précisément dans les technologies de mise en forme (injection, compression, extrusion [1], thermoformage [2], moulage, soufflage [3], etc.).

Il travaille sur des machines parfois complexes qui transforment les matières premières (granulats de matières plastiques, grumeaux de caoutchouc, résines, etc.) en objets divers tels que des matériaux d’isolation, d’emballage, tuyaux, châssis mais aussi des pièces techniques comme dans les dispositifs médicaux.

Cet expert devra trouver les bons réglages de sa machine en fonction du type de matériaux et des caractéristiques techniques de la pièce à fabriquer. Il effectue un contrôle visuel permanent sur les produits finis et prélève régulièrement un échantillon pour vérification de ce que sera le produit fini, notamment en termes de mesures. Il enregistre données et paramètres de production.

Le métier comporte aussi une part de maintenance car il est nécessaire de pouvoir remédier aux dysfonctionnements liés au matériel, aux outillages ou aux matières. Sur des lignes automatisées, il veillera au bon déroulement du cycle de fabrication.

Son travail s’effectue toujours selon les instructions et procédures définies, tout en respectant les règles en matière de sécurité, environnement et qualité.

Il doit bien évidemment se tenir au courant des nouveaux produits et procédés disponibles sur le marché. Actuellement le secteur de la plasturgie rencontre d’importantes avancées technologiques (par exemple l’apparition de matières plastiques « biosourcées » [4]).

 

[1] Technique qui consiste à pousser le plastique à l'intérieur d'une forme qui lui donnera le profil voulu.

[2] Technique qui consiste à prendre un matériau sous forme de plaque, à le chauffer pour le ramollir, et à le mettre en forme avec un moule.

[3] Méthode de mise en forme de matériaux permettant, par action d'une pression d'air, de fabriquer avec ce matériau préalablement ramolli par action de la chaleur, un objet creux qui peut, rarement, être modifié pour donner un objet plat.

[4] Relatif à l’origine de la matière première. Un plastique « biosourcé » n’est pas nécessairement biodégradable ou compostable.

 

Compétences & actions

  • Maîtriser les différentes techniques de la plasturgie
  • Posséder des connaissances de base en mécanique, électricité, hydraulique, électronique et informatique
  • Mettre en œuvre des techniques de transformation et d’assemblage de matière plastique
  • Pouvoir lire un plan de fabrication et comprendre des manuels d'utilisation
  • Dessiner des objets en plastique et effectuer des simulations informatiques ou CAO [1]
  • Définir les données techniques, choisir les matières plastiques et les techniques à mettre en œuvre
  • Participer à la mise au point des procédés de fabrication
  • Organiser la production des pièces
  • Intervenir en cas de panne ou d'anomalie
  • Faire le suivi de la qualité du respect des performances attendues
  • Assurer le travail administratif, remplir les fiches de production et de contrôle.

 

[1] Conception assistée par ordinateur

Savoir-être

  • Rigueur, minutie et méthode
  • Respect des consignes et de la réglementation
  • Capacités d'analyse et de raisonnement
  • Patience
  • Autonomie
  • Sens de l’esthétisme
  • Créativité

Cadre professionnel

Ce métier s’exerce principalement dans des entreprises spécialisées en plasturgie mais aussi dans des grands groupes de construction, automobile, aéronautique ou encore au sein de l’industrie chimique, alimentaire, électronique, métallurgique, médicale.

La production tournant souvent en continu, la présence d'un technicien peut être requise en permanence. Il peut aussi travailler le week-end et être appelé à tout moment en cas de problème.

Avec l’expérience, le technicien en plasturgie peut espérer devenir chef de production. Dans ce cas, il imagine les domaines et utilisations dans lesquels le plastique pourrait apporter une valeur ajoutée.

Autres appellations : Extrudeur·euse plastique, Ingénieur·e en plasturgie, Opérateur·rice de machine de transformation des matières plastiques, Opérateur·rice de production en plasturgie, Opérateur·rice sur machines de formage des matières plastiques, Ouvrier·ère de production-extrusion plastique, Plasturgiste, Technicien·ne-régleur·euse plasturgie

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.