Siep Logo

Médecin spécialiste en médecine interne

Santé & bien-être / Pratique médicale

Code Riasec ISA - Mise à jour 07/09/2020

Le médecin spécialiste en médecine interne s’intéresse aux organes internes (cœur, poumons, foie, système digestif, etc.) du corps humain. Il prend en charge des patients souffrant de polypathologies ou de maladies rares dont le diagnostic est difficile à établir. Ce médecin est le relais entre le médecin généraliste et les médecins spécialisés (cardiologue, pneumologue, dermatologue, etc.). Il possède les aptitudes nécessaires pour établir une synthèse dans les situations complexes et pour mettre en place des stratégies diagnostiques. 

Le spécialiste en médecine interne reçoit le patient en consultation. Celui-ci prend rendez-vous soit après avoir consulté son médecin généraliste ou un spécialiste, soit de sa propre initiative. Il interroge le patient sur les différents symptômes qu’il ressent. Il peut réaliser des examens cliniques (auscultation, palpations, etc.) ou demander des examens complémentaires. Il voit le patient dans sa globalité. Il n’est pas orienté vers une spécialité. Il traite donc de nombreuses pathologies, ce qui lui demande une connaissance étendue des affections. 

Le spécialiste en médecine interne assure, après le médecin urgentiste ou le médecin généraliste, le relais de l’urgence non diagnostiquée. Il intervient pour résoudre des problèmes complexes et aider à la décision du plan diagnostic, thérapeutique ou de l’orientation vers une discipline spécialisée.

 

Compétences & actions

  • Recevoir les patients et établir une anamnèse
  • Réaliser des examens cliniques (auscultation, palpations) et identifier la médecine des examens complémentaires
  • Appliquer les connaissances et méthodes scientifiques générales dans le domaine propre à la médecine interne (attitude scientifique des soins au patient)
  • Evaluer les cas d’urgence
  • Faire appel aux biotechnologies 
  • Tenir compte des interactions entre les différents problèmes
  • Analyser et interpréter les examens
  • Expliquer les résultats aux patients
  • Rediriger au besoin le patient vers un spécialiste
  • Effectuer des injections, poser un drain, une sonde, pratiquer de la petite chirurgie, etc. 
  • Assurer et veiller à la continuité des soins au patient
  • Donner des conseils de prévention et d’hygiène de vie

Savoir-être

  • Capacité de mettre en confiance 
  • Ecoute et empathie
  • Esprit d’analyse
  • Résistance au stress
  • Adaptation à l’évolution technologique
  • Sens de l’observation
  • Discrétion
  • Disponibilité

Cadre professionnel

Il travaille à l’hôpital et collabore avec une équipe pluridisciplinaire de médecins et d’autres professionnels de la santé (infirmier, technologue en imagerie médicale). Ses horaires peuvent être irréguliers (gardes de nuit et week-end).

Avec l’expérience, il peut accéder au poste de chef de service. Il peut également se tourner vers l’enseignement ou la recherche.

Conditions requises

Le titre de spécialiste en Médecine interne est un Titre Professionnel Particulier (TPP), régi par l’Arrêté Ministériel du 09 mars 1979, modifié le 06 décembre 2004, fixant les critères généraux d’agrément des médecins spécialistes, des maîtres de stage et des services de stage.

Autre appellation : Interniste
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.
Ce site web utilise des cookies à des fins d'analyse ou d'expérience utilisateur. En savoir plus