Siep Logo

Médecin généraliste

Santé & bien-être / Pratique médicale

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé Métier en pénurie en Région bruxelloise Métier en pénurie en Région bruxelloise Métier en pénurie en Wallonie Métier en pénurie en Wallonie
Mise à jour 07/09/2020

Le médecin généraliste est le premier médecin que l’on consulte. Il examine le patient, établit un diagnostic, ordonne des examens et prescrit le traitement pharmaceutique ou hospitalier qui s’impose. Il suit les patients et gère leur santé dans sa globalité. 

Le médecin généraliste reçoit ses patients en consultation en hôpital, à son cabinet privé ou se rend au domicile de ceux-ci. Durant la visite, le médecin interroge le malade sur les différents symptômes qu’il ressent. Il peut être amené à réaliser un examen clinique par palpations ou par le biais d’instruments (prise de la tension, écoute du cœur, examen de la gorge, des oreilles, prise de la température, etc.). Une fois le diagnostic posé, il peut prescrire un traitement (médicamenteux ou autres), demander des examens complémentaires (radios, prise de sang, etc.) ou réorienter vers un médecin spécialiste. Il peut également effectuer certains soins lui-même (pansements, injections, vaccins) et réaliser de la petite chirurgie (point de suture).

Le médecin généraliste accompagne son patient généralement pour une longue période, ce qui lui permet de faire un suivi efficace et coordonné. On le nomme aussi « médecin de famille » car, dans bien des cas, il traite l’ensemble de la famille. Il connait bien l’environnement de la personne (hygiène de vie, habitudes, antécédents familiaux, etc.), ce qui l’aide à mieux comprendre ce dont souffre le patient. Il a également un rôle préventif important dans sa pratique : dépistages, vaccinations, lutte contre le tabagisme. 

Les connaissances médicales du généraliste sont très étendues. Il doit être en mesure de diagnostiquer un large éventail de pathologies, que ce soit chez l’enfant, l’adulte ou les personnes âgées. De plus, comme tous les médecins, il doit suivre des formations afin d’actualiser ses connaissances, participer à des colloques, des conférences et des échanges entre professionnels de la santé. Il peut également reprendre des études et se spécialiser (ex. : médecine du sport).

S’il exerce dans un cabinet, une fois les consultations terminées, il doit aussi gérer le côté administratif et logistique, ce qui fait partie de sa fonction.

 

Compétences & actions

  • Etablir une relation de confiance avec ses patients
  • Pratiquer la recherche des antécédents et effectuer une anamnèse[1] complète
  • Examiner le patient (auscultation, palpation, prise de tension, etc.)
  • Réaliser des interventions de petite chirurgie (traitements des plaies cutanées, extractions de corps étrangers, points de suture, etc.)
  • Prescrire des médicaments ou des examens complémentaires
  • Délivrer des certificats médicaux
  • Conseiller et orienter le malade vers un spécialiste
  • Exécuter les tâches administratives et gérer les dossiers médicaux
  • Participer à des colloques, séminaires, conférences ou formations pour parfaire ses connaissances

[1] Historique des maladies et des circonstances qui les ont précédées.

Savoir-être

  • Sens de l’observation
  • Ecoute et empathie
  • Communication facile
  • Capacité d’analyse
  • Disponibilité 
  • Rigueur
  • Organisation
  • Résistance physique et au stress
  • Attention et précision 
  • Respect de la déontologie et du secret professionnel
  • Attitude rassurante
  • Proactivité

Cadre professionnel

Le médecin généraliste peut travailler comme indépendant et accueillir ses patients dans son cabinet. Il lui arrive également de consulter dans un cabinet médical et d’exercer avec d’autres confrères. Il lui est aussi possible de pratiquer dans les hôpitaux, les organisations humanitaires, les écoles, les laboratoires, l’armée, l’industrie pharmaceutique, la santé publique… Il se rend dans les maisons de repos.

Ses horaires de travail sont susceptibles d’être variables et irréguliers. Il effectue également des gardes et doit être disponible pour répondre aux urgences.

Conditions requises

Le titre de médecin généraliste est un Titre Professionnel Particulier (TPP) régi par l’Arrêté ministériel du 21 février 2006 fixant les critères spéciaux d’agrément des médecins généralistes porteurs du titre professionnel particulier en médecine générale, ainsi que des maîtres de stage et des services de stage en médecine générale. 

Avant de débuter sa carrière, le médecin généraliste doit s’inscrire à l’Ordre des Médecins pour pouvoir exercer. L’Ordre des Médecins a pour mission de veiller au respect de la déontologie médicale, à la qualité élevée de la pratique de la médecine et au respect des normes spécifiques.

Autres appellations : Médecin traitant, Médecin de famille, Généraliste, Docteur·e
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.
Ce site web utilise des cookies à des fins d'analyse ou d'expérience utilisateur. En savoir plus