Le médecin spécialiste en radiodiagnostic détecte des maladies et des lésions affectant le squelette et les organes du corps humain au moyen de techniques de radiologie et d’imagerie (radiographie, radioscopie, échographie, tomodensitométrie, scanner, IRM).

Dans une situation clinique déterminée, il choisit les examens d’imagerie médicale les plus indiqués. Il formule un diagnostic, interprète les résultats avec, si besoin, d’autres spécialistes (urologue, neurologue, gastro-entérologue, etc.). 

Ce spécialiste en radiodiagnostic effectue des examens de contrôle en salle d'opération, au cours d'interventions orthopédiques ou chirurgicales. Dans certains cas, il utilise l’imagerie médicale pour des interventions thérapeutiques. Ces examens permettent aussi d’évaluer l’évolution d’un traitement.

Le médecin spécialiste en radiodiagnostic doit posséder des connaissances étendues de l’anatomie et du fonctionnement des organes afin de déceler au moyen des diverses imageries médicales les anomalies liées à différentes pathologies dans les domaines de l’urologie, de la gynécologie-obstétrique, de la neurologie mais aussi concernant les systèmes digestif, respiratoire, vasculaire, ostéo-articulaire, etc. 

Il doit être également capable d’interpréter correctement la nature et le degré de gravité de ces pathologies afin de rédiger son compte-rendu et d’expliquer au patient ou au médecin demandeur (généraliste ou spécialiste d’une autre discipline) les résultats obtenus.

C’est aussi un spécialiste de la radioprotection. Il prend toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des patients face aux risques liés à l’exposition à des rayonnements ionisants. De plus, il maitrise la réanimation en cas de réaction aux produits de contraste.

 

Compétences & actions

  • Réaliser une anamnèse complète du patient
  • Donner des informations simples et claires sur le déroulement des examens
  • Fournir les directives nécessaires aux techniciens en radiologie médicale et collaborer aux examens
  • Analyser les images obtenues pour déceler les anomalies indicatrices de maladies et en interpréter la nature et/ou la gravité
  • Formuler un diagnostic en collaboration avec d’autres spécialistes
  • Pratiquer si nécessaire des examens complémentaires
  • Rédiger un compte-rendu

Savoir-être

  • Capacité à mettre en confiance
  • Adaptation à l’évolution technologique
  • Analyse, précision et minutie
  • Aptitude à travailler en équipe
  • Écoute et compréhension

Cadre professionnel

Le médecin spécialiste en radiodiagnostic exerce dans un cabinet privé ou dans un hôpital. Il travaille au sein d’une équipe pluridisciplinaire.

Ce domaine, en constante évolution, est assez exigeant sur le plan intellectuel. Le médecin spécialiste doit donc continuer à se former en permanence pour se tenir au courant de l’évolution des nouvelles technologies. 

Il participe également à la promotion d’une médecine préventive, notamment lors de compagnes de dépistage (ex. : mammographie). 

Conditions requises

Le titre de médecin spécialiste en Radiodiagnostic est un Titre Professionnel Particulier (TPP) régi par l’Arrêté ministériel du 09/02/1989, fixant les critères spéciaux d’agrément des médecins spécialistes en médecine nucléaire.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.
Ce site web utilise des cookies à des fins d'analyse ou d'expérience utilisateur. En savoir plus