Siep Logo

Oncologue médical·e

Santé & bien-être / Pratique médicale

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé Métier en pénurie en Région bruxelloise Métier en pénurie en Région bruxelloise
Mise à jour 07/09/2020

L’oncologue médical est spécialisé dans la prise en charge des patients souffrant du cancer. Il diagnostique et traite les tumeurs cancéreuses des cellules, des tissus et des organes du corps humain. Il effectue des recherches approfondies sur les origines de la maladie et propose la thérapie la plus appropriée.

Dans un premier temps, l’oncologue se renseigne auprès du patient sur ses antécédents familiaux, médicaux et les éventuels facteurs de risques (tabagisme, alcoolisme, surpoids sédentarité). Il prescrit des examens complémentaires pour décider d’un traitement adapté à la situation personnelle du patient. 

En collaboration avec le patient et les autres médecins, l’oncologue décide du protocole de soins à prescrire. Il définit la médication à suivre en fonction du type de cancer découvert, de sa localisation, de son étendue et de certains critères biologiques spécifiques. Les traitements possibles sont les agents chimiothérapiques, les thérapies ciblées ou biologiques, l’hormonothérapie, l’immunothérapie et la thérapie génique. Ils peuvent être utilisés soit en complément de la chirurgie si la tumeur est opérable, soit pour contrôler l’évolution du cancer lorsque celui-ci se présente sous la forme de métastases[1]. Ces médications peuvent être associées entre elles et sont très souvent administrées en ambulatoire dans l’Unité de Traitements Ambulatoires (UTA)[2].

L’oncologue médical suit attentivement ses patients en cours de médication pour contrôler les effets secondaires que celle-ci pourrait entrainer (vomissements, nausées, etc.). C’est également lui qui est responsable des soins palliatifs ou symptomatiques chez les patients atteints de malignité terminale. 

Il peut également s’orienter dans la recherche afin de développer des traitements toujours plus affinés pour contrecarrer le comportement des cellules cancéreuses en préservant les cellules saines. 

[1]Tumeurs formées à partir de cellules cancéreuses qui se sont détachées d'une première tumeur (tumeur primitive) et qui ont migré par les vaisseaux lymphatiques ou les vaisseaux sanguins dans une autre partie du corps où elles se sont installées.

[2]UTA est un centre qui a pour mission d’héberger les patients dont le traitement n’exige pas d’hospitalisation de nuit. Ce type de soins est possible grâce à l’ajustement des traitements devenus moins toxiques et grâce à une meilleure maitrise des techniques et à l’atténuation des risques pour les patients.

 

Compétences & actions

  • Assurer la prise en charge globale des patients 
  • Effectuer une anamnèse complète 
  • Prélever des fragments de tissus ou d’organes et pratiquer des examens histologiques[1] et cytologiques[2]
  • Poser un diagnostic complet
  • Préparer un plan de traitement en tenant compte de la situation familiale, sociale et psychologique du patient
  • Appliquer diverses mesures thérapeutiques (chimiothérapie, hormonothérapie, immunothérapie, radiothérapie, chirurgie)
  • Evaluer les résultats et adapter la thérapie
  • Corriger les troubles occasionnés par les effets secondaires des traitements
  • Participer à des recherches pour trouver de nouveaux traitements

[1] En rapport avec la structure des tissus. 

[2] En lien avec les cellules. 

Savoir-être

  • Capacité à mettre en confiance
  • Ecoute et compréhension
  • Sens de l’observation
  • Adaptation à l’évolution technologique
  • Résistance nerveuse et psychologique
  • Disponibilité
  • Empathie

Cadre professionnel

Un oncologue peut travailler dans un cabinet privé et dans le milieu hospitalier. Il collabore avec une équipe soignante : le chirurgien, le radiothérapeute et les autres professionnels impliqués dans l’approche pluridisciplinaire du cancer.

Il garde une certaine distance pour faire face à toutes les situations qui se présentent à lui car il peut annoncer une rémission et, quelques instants plus tard, expliquer à un autre patient qu’il n’y a plus d’espoir de guérison. C’est un véritable ascenseur émotionnel qu’il vit au quotidien.

Il peut également se lancer dans la recherche et se spécialiser dans les atteintes de certains organes ou dans un type de traitement (chimiothérapie, radiothérapie, etc.) ou être à la tête d’un service hospitalier.

Conditions requises

Le titre de médecin spécialiste en Oncologie médicale est un Titre Professionnel Particulier (TPP), régi par l’Arrêté ministériel du 26 septembre 2007, fixant les critères spéciaux d’agrément des médecins spécialistes porteurs du titre professionnel particulier en Oncologie médicale et de la qualification professionnelle particulière en Oncologie ainsi que des maîtres de stage et des services de stage pour cette spécialité et cette qualification professionnelle particulière.

Autres appellations : Cancérologue, Chimiothérapeute
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.
Ce site web utilise des cookies à des fins d'analyse ou d'expérience utilisateur. En savoir plus
Le SALON SIEP VIRTUEL se déroulera du 21 au 24 avril de 13h à 19h et vous pouvez déjà vous enregistrer. C'est par ici !