Siep Logo

Sous-fiche de Chef·fe d'unité de production d'eau potable

Technicien·ne en traitement d'eau potable

Environnement & nature / Eau & mer

Mise à jour 01/08/2022

Pour être en bonne santé, l’homme doit boire au minimum 1,5 litre d’eau chaque jour. Encore faut-il que cette eau soit d’une qualité satisfaisante ! L’eau potable peut être consommée ou utilisée à des fins domestiques et industrielles sans risque pour la santé. On distingue les eaux de surface qui sont issues, par exemple, de lacs, de rivières ou d’ouvrages de retenue, et les eaux souterraines qui proviennent des nappes aquifères[1]. Même si le sol sert de premier filtre naturel, l’eau doit suivre un traitement pour être déclarée saine. Avant d’être injectée dans les réseaux, elle passe donc par un processus de « potabilisation » pour être entièrement débarrassée de ses impuretés. Le technicien en traitement d’eau potable assure cette opération étape par étape. Il collabore ainsi à la protection de notre santé.

Après avoir été captée, l’eau arrive au centre de production d’eau potable. Elle subit différents traitements en fonction de sa provenance. L’eau souterraine est tour à tour aérée, filtrée sur du sable et désinfectée. Grâce à plusieurs procédés, le technicien veille à l’élimination des pesticides et des nitrates. L’eau de surface est stockée dans des bassins et coagulée grâce à des sels de fer ou d’aluminium qui y sont ajoutés. Les particules en suspension dans l’eau s'agrègent en flocons qui, à cause de leur poids, se déposent au fond des bassins de décantation. Ensuite, ce professionnel surveille la filtration qui est effectuée sur du sable, du charbon actif ou en passant par une membrane. Pour finir, il utilise du chlore, de l'ozone ou des ultraviolets pour désinfecter l’eau. Une faible quantité de chlore reste dans l'eau produite pour éviter le développement de bactéries dans le réseau. Toute erreur de sa part dans ce processus aurait des conséquences désastreuses sur la santé des consommateurs.

Grâce à des outils de télégestion, le technicien en traitement d’eau potable contrôle à distance le réseau d’eau. Il prépare et dose les produits de traitement. Il veille au bon fonctionnement des installations et à leur entretien. Il effectue les réglages et réparations nécessaires, nettoie les filtres et équipements. Il participe également aux tests de qualité de l’eau et peut être amené à faire visiter l’usine au public, par exemple, lors de journées portes ouvertes.

[1] Nappes d'eau souterraines alimentant les sources.

 

Compétences & actions

  • Maitriser les techniques de traitement des eaux
  • Surveiller la qualité de l’eau distribuée
  • Collecter les échantillons de contrôle
  • Réguler le débit des pompes en fonction du niveau d’eau dans les réservoirs
  • Contrôler les canalisations, les branchements et les réservoirs
  • Réaliser la maintenance de premier niveau 
  • Posséder des connaissances en biochimie, électromécanique, mécanique, électricité et électronique

Savoir-être

  • Respect des normes de sécurité et d’hygiène
  • Travail en équipe
  • Réactivité
  • Bonne condition physique
  • Sens du contact
  • Disponibilité
  • Méthode et rigueur
  • Polyvalence
  • Autonomie

Cadre professionnel

Il exerce dans une usine de production d’eau. Il travaille souvent en équipe, avec d’autres techniciens et collabore également avec différents corps de métiers : électromécaniciens, fontainiers, plombiers, etc. Ses horaires sont flexibles puisqu’il peut être amené à intervenir à toute heure en cas de panne, de forte demande d’eau ou de changement de temps (en cas d’orage, par exemple). Une grande disponibilité est donc indispensable, que ce soit au sein de grandes structures ou dans des petites stations. Il se déplace parfois sur d’autres sites de production. Son travail est physique et peut s'effectuer en zone à atmosphère confinée, c’est-à-dire dans des espaces fermés, totalement ou partiellement dont l’intérieur n’est pas conçu ou destiné à être occupé par du personnel (ex : grosse canalisation, réservoir, etc.). Le port d'équipements de protection individuelle (masque, gants, etc.) peut être exigé. 

Fédérations professionnelles

Autres appellations : Technicien·ne d'exploitation en eau, Technicien·ne production d’eau potable
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.
Ce site web utilise des cookies à des fins d'analyse ou d'expérience utilisateur. En savoir plus