La pénurie d'informaticiens s'aggrave

Posté le 07/04/2018  —  Actualité précédente / suivante

Il y aurait entre 14 000 et 18 000 emplois vacants dans le domaine de l'informatique. 

Le secteur des technologies de l'information et de la communication (ICT) connaît une pénurie importante depuis de nombreuses années, qui ne fait qu'augmenter. La faute au nombre d'étudiants relativement faible dans ces sections et au manque de connaissances linguistiques des candidats.

En effet, les entreprises recherchent principalement:

  • des diplômés de l'enseignement universitaire, disposant de connaissances techniques et spécialisées;
  • des profils bilingues voire trilingues (néerlandais - anglais);
  • des candidats disposant de compétences relationnelles telles que le travail en équipe, les aptitudes sociales ou des capacités d'intégration.

Evidemment, l'informatique étant une technologie qui évolue rapidement, elle nécessite également de se former en permanence.

Une autre explication au manque criant d'informaticiens est lié au revenu. Si le salaire de départ, en tant que salarié, est attractif, il stagne après quelques années d'expériences, ce qui pousse nombre d'informaticiens à se lancer comme indépendants pour avoir une meilleure rémunération.

Les profils les plus recherchés sont ceux d'ingénieur système, d'architecte réseaux, de programmateurs Java, de chef de projet et de spécialiste en infrastructures.

Références, 7 avril 2018


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.