Les milieux d'accueil de la petite enfance sont en colère

Posté le 05/11/2019  —  Actualité précédente / suivante

Le décret à l'origine de la réforme dite "Milac" fait l'objet d'un recours par les principaux intéressés. 

En effet, le Syndicat neutre pour indépendants (SNI) et la Fédération des milieux d'accueil de la petite enfance (Femape) ont annoncés l'introduction d'un recours au Conseil d'Etat pour bloquer la réforme des milieux d'accueil.

Ils pointent particulièrement:

  • l'obligation d'exploiter un crèche sous forme d'ASBL ou de coopérative à finalité sociale;
  • l'obligation d'être détenteur au minimum d'un bachelier pour diriger une crèche. Ce dernier point empêcherait par exemple une personne diplômée en puériculture d'ouvrir ou de diriger une crèche. De même, les encadrants qui ont suivi la formation EFP/IFAPME par le passé mais qui ne possèdent pas le diplôme de fin de secondaire ne pourraient plus travailler.

Cette réforme a été approuvée en février par le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, sa mise en oeuvre devrait s'étaler jusqu'en 2025.

L'Avenir, 5 novembre 2019

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.