Les professionnels de la beauté en danger

Posté le 07/09/2018  —  Actualité précédente / suivante

Les professionnels de la beauté (maquilleurs, coiffeurs, esthéticiens) utilisent chaque jour des produits chimiques. Mais avec quel impact sur leur santé?

Selon un rapport publié en novembre 2017 par l'Agence française de sécurité sanitaire (ANSES), les manucures seraient exposés à 700 substances dont 60 sont jugées très préoccupantes et 90 préoccupantes. Ces professionnels, presque exclusivement des femmes, utilisent des produits chimiques toxiques, contenant des perturbateurs endocriniens, certaines substances étant considérées comme cancérigènes.

Les principaux risques pour les travailleurs sont le développement de pathologies dermatologiques ou respiratoires, voire des cancers.

Dans la moitié des cas, ces pathologies sont dues à l'exposition aux méthacrylates présents dans les gels et les résines utilisés pour les faux ongles. Mais, outre ces pathologies, les manucures sont également sujets aux douleurs articulaires, aux troubles musculo-squelettiques et aux allergies.

Le rapport présenté par l'ANSES pointe également la relative inefficacité des moyens de prévention actuels tels que les tables aspirantes, le port de gants ou de masque de protection contre le poussière.

Syndicats, 7 septembre 2018


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.