Siep Logo

Esthéticien·ne

Santé & bien-être / Soins du corps & beauté

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé Métier en fonction critique en Région bruxelloise Métier en fonction critique en Région bruxelloise
Code Riasec SAC - Mise à jour 17/07/2012

L’esthéticien [1] est le spécialiste des soins de beauté. Son rôle est d’aider les femmes, mais aussi de plus en plus les hommes, à conserver et mettre en valeur un aspect physique « agréable ». Sa mission est aussi préventive, son but est d’améliorer la texture de la peau, de retarder les effets du vieillissement, de masquer certaines imperfections.

Pour ce faire, il détermine et effectue différents soins (masques, gommages, etc.) destinés à entretenir et embellir la peau du visage, du buste et du corps selon l’objectif recherché, le type de peau du client, etc. Il réalise aussi des épilations, des maquillages, des massages esthétiques ou relaxants, des soins de manucure et pédicure, la pose de faux ongles, etc.

Autre aspect de la profession, il est chargé de commercialiser différentes gammes de produits de beauté, de maquillages, etc. Et donc de prodiguer des conseils professionnels concernant l’application et l’utilisation de ces produits.

L’aspect administratif et les tâches de gestion font aussi partie de la fonction. L’esthéticien doit s’atteler à la gestion journalière de la caisse, des stocks et des approvisionnements, effectuer la prise de rendez-vous, le suivi de l’agenda, etc.

L’esthéticien indépendant ou responsable d’un institut de beauté devra gérer un certain nombre de tâches supplémentaires du point de vue administratif, mais aussi en termes d’organisation de plannings, du recrutement éventuel de collaborateurs, de la maintenance et de l’achat du matériel spécifique, des relations et des négociations avec les représentants commerciaux de différentes firmes, etc.

Il n’est pas rare qu’un salon d’esthétique diversifie ses activités et propose, par exemple, un centre de bronzage. Attention, ce secteur requiert un accès à la profession spécifique (définit par l’Arrêté royal du 20 juin 2002 relatif aux conditions d'exploitation des centres de bronzage).

 

[1] Bien que cette fonction soit ouverte aux hommes, nous avons volontairement utilisé le genre féminin pour cette fiche car la grande majorité de la profession est assurée par des femmes

 

Compétences & actions

  • Maîtriser les techniques spécifiques de la profession, mais aussi l’utilisation du matériel approprié
  • Connaissance des produits utilisés, de leur application et contre-indication
  • Respecter scrupuleusement les règles de sécurité et d’hygiène
  • Compétences commerciales et de gestion
  • Se tenir informé des nouveautés tant du point de vue des techniques, que des produits et du matériel

Savoir-être

  • Faire preuve d’habilité manuelle, de douceur et d’une certaine délicatesse
  • Capacité d’adaptation vis-à-vis de la clientèle et de ses exigences
  • Etre de présentation et d’une hygiène irréprochable
  • Aptitudes communicationnelles
  • Faire preuve de courtoisie et de dynamisme
  • Ne pas souffrir d’allergies à certains composants de produits
  • Etre méthodique et rigoureux
  • Faire preuve de créativité et développer un certain sens de l’esthétique

Cadre professionnel

Les instituts de beauté et les parfumeries (en tant que vendeur) sont les premiers débouchés pour les esthéticiens, suivis par les centres de thalassothérapie. Il est à noter que les soins esthétiques à domicile se développent de plus en plus.

Les grandes marques de cosmétiques embauchent également des esthéticiens. Ils portent alors le titre de délégué commercial. Leur rôle consiste à présenter et vendre des produits sur un stand dans un grand magasin, un salon professionnel ou sillonner un secteur prédéterminé pour placer des produits chez des distributeurs.

De plus en plus, les hôpitaux et les maisons de retraite recherchent des esthéticiens, le plus souvent indépendants, pour prodiguer des soins esthétiques aux malades. Il est possible de suivre une formation permettant de se spécialiser dans l’esthétique sociale.

Des esthéticiens expérimentés sont recrutés par des opérateurs de formation (établissements secondaire et de promotion sociale, centres de formation, écoles privées) pour enseigner.

Conditions requises

L’exercice de la profession en tant qu’indépendante est soumis à une règlementation spécifique. L’accès est soumis à la détention du certificat de connaissances de gestion et régi par différents articles de l’Arrêté royal du 21 décembre 2006 relatif à la compétence professionnelle pour l’exercice des activités indépendantes relatives aux soins corporels, d’opticien, de technicien dentaire et d’entrepreneur de pompes funèbres (Moniteur belge du 23/03/2007).

Depuis 2016, les esthéticiens qui pratiquent le maquillage permanent ou semi-permanent sont dans l'obligation de suivre une formation portant sur les procédures d'hygiène.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.