Siep Logo

Masseur·euse

Santé & bien-être / Soins du corps & beauté

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé
Code Riasec RIC - Mise à jour 17/07/2012

Dans cette fiche, nous aborderons ce métier uniquement sous l’angle du massage esthétique et du massage bien-être. Le masseur ne peut en AUCUN CAS proposer des soins entrant dans le cadre des activités dévolues aux professionnels du secteur médical ou paramédical. Il est aussi important de différencier le massage bien-être du massage esthétique. En effet, ce dernier ne peut être pratiqué que par des professionnels des soins de beauté (esthéticiennes ou au minimum quelqu’un pouvant justifier la connaissance professionnelle de masseur comme requise par l’Arrêté Royal du 21/12/2006 relatif aux compétences professionnelles pour l’exercice des activités indépendantes liées aux soins corporels).

Le massage « esthétique ou cosmétique » vise à maintenir ou améliorer l’aspect esthétique du corps, par l’utilisation de différents procédés, appareillages et produits cosmétiques. Voici quelques exemples de soins relevant de cette catégorie :

  • Pour le corps : massages décongestionnanst, raffermissants, amincissants, hydratants, drainages circulatoires et lymphatiques (en restant bien entendu dans le cadre des soins de beauté), certaines applications de l’endermologie [1]
  • Pour le visage et le buste : massages remodelants, raffermissants, hydratants, etc.

Le massage « bien-être » vise essentiellement la détente, la relaxation, la lutte contre le stress, la diminution de la fatigue physique et mentale, le relâchement de tensions musculaires, etc. Voici quelques exemples de techniques de massages relevant de cette catégorie : massages relaxants (traditionnel, avec utilisation d’huiles essentielles, avec utilisation de techniques aromathérapeutiques, etc.), réflexologie plantaire, massages aux pierres chaudes ou aux herbes, ou encore toute une série de techniques spécifiques provenant d’Inde, du Japon, de Chine ou de Thaïlande, etc.

Généralement, une esthéticienne ou une personne pouvant justifier les connaissances professionnelles requises par la loi permettant de pratiquer les massages esthétiques est susceptible de pratiquer dans le domaine du « bien-être », par contre l’inverse n’est pas envisageable.

Selon les desiderata et les besoins du client, le masseur propose différents types de soins adaptés à la demande. Il veille au confort du client de manière adaptée à chaque type de massage.

Il doit pouvoir aussi prodiguer des conseils et vendre des produits de soins. Il connaît les limites de son intervention et de ses actes ; il respecte les règles de sécurité et hygiène.

Au moindre doute concernant son action, il conseille toujours de consulter un médecin ou un professionnel paramédical.

 

[1] L’endermologie est une méthode, dans son application esthétique, visant un raffermissement de la peau et la diminution de la cellulite par manipulation mécanique (rouleaux et aspiration douce) des tissus et des graisses sous-cutanées. Créée dans les années 80 en France, cette méthode était d’abord destinée au traitement des cicatrices et brûlures.

 

Compétences & actions

  • Maîtriser différentes techniques de massages et la manipulation de certains appareils spécifiques
  • Connaître les différents produits de soins, leurs applications, mais aussi leurs contre-indications
  • Connaître son champ d’activités, ses limites et les risques encourus
  • Acquérir des notions d’anatomie, de physiologie, de biomécanique
  • Développer des compétences commerciales et communicationnelles
  • Connaître et respecter les normes de sécurité et d’hygiène

Savoir-être

  • Faire preuve de dextérité
  • Apprécier le travail tactile
  • Faire preuve d’une hygiène irréprochable
  • Etre apte à éventuellement travailler en équipe
  • Faire preuve de qualités relationnelles
  • Volonté d’apprendre et de se perfectionner continuellement, de découvrir de nouveaux produits, de nouvelles techniques

Cadre professionnel

Le masseur peut s’installer en tant qu’indépendant, recevoir à domicile ou se déplacer chez le client avec du matériel portatif.

Il peut travailler en tant qu’employé dans un salon d’esthétique, un centre de balnéothérapie, un centre thermal, un centre de remise en forme, un centre de vacances, etc. Dans ce cas, il est souvent amené à collaborer avec d’autres professionnels des soins de beauté ou de bien-être.

Conditions requises

Comme nous le mentionnons plus haut, il faut distinguer le massage esthétique du massage bien-être, que ce soit en termes de fonction que d’accès à la profession.

Le massage esthétique ou cosmétique fait partie des tâches dévolues aux esthéticiens ou aux personnes pouvant justifier au minimum les compétences requises par l’article 14 de l’Arrêté Royal du 21/12/2006 relatif aux compétences professionnelles exigées pour l’exercice des activités indépendantes dans le domaine des soins corporels.

Concernant le massage bien-être, il n’y a pas légalement d’accès à la profession spécifique requis outre un certificat de connaissances de gestion (dans le cadre de l’exercice en tant qu’indépendant).


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.