Grâce à différentes techniques de massages, le massothérapeute contribue à la réduction du stress, à la prévention des maux et à l’amélioration de l’état de ses bénéficiaires. Il peut agir positivement sur la posture du corps, soulager les maux de dos, aider à relâcher les tensions, etc. Il permet un meilleur fonctionnement de l’organisme, que ce soit en apaisant les douleurs, en améliorant la capacité respiratoire, la digestion, la circulation sanguine, la qualité de la peau ou encore le sommeil. Le massothérapeute favorise la conscience du corps propre et procure aux bénéficiaires apaisement, calme, valorisation personnelle (estime de soi) et résistance au stress.

En début de séance, le massothérapeute évalue si ses compétences sont à même d’améliorer l’état du bénéficiaire ou s’il convient de l’adresser à un autre professionnel. S’il peut contribuer au mieux-être de la personne, il détermine la technique de massage la mieux adaptée. Il peut ainsi utiliser l’acupression, le drainage lymphatique, le Trager, le shiatsu, le reiki, le massage Tui Na, suédois, californien ou thaïlandais, etc. Selon la technique sélectionnée, la durée du massage varie entre 15 et 90 minutes. Le massothérapeute doit être attentif à toute douleur ou gêne ressentie par le bénéficiaire afin de s’y adapter au mieux. Il vient en aide aux enfants comme aux adultes.

 

Compétences & actions

  • Maîtriser différentes techniques de massage
  • Identifier la technique de massage la plus appropriée au problème de la personne
  • Avoir des gestes posés, sûrs, précis
  • Connaître les indications et les limites du champ d’application de la massothérapie
  • Respecter le bénéficiaire et ses limites
  • Communiquer avec clarté

Savoir-être

  • Endurance
  • Calme
  • Force physique
  • Sens de l’accueil
  • Ecoute
  • Sensibilité au concept de bien-être
  • Altruisme

Cadre professionnel

Les massothérapeutes exercent dans un cabinet privé, un centre de bien-être ou d’esthétique, un établissement de soins de santé, etc. Ils peuvent être indépendants ou salariés.

Conditions requises

En Belgique, contrairement aux kinésithérapeutes, les massothérapeutes ne sont pas reconnus. La loi relative à l’exercice des professions de santé (Loi LEPS) précise que, dans le domaine de la santé, tout ce qui n’est pas explicitement autorisé est interdit et qu’aider à guérir ou à soigner un problème de santé est réservé aux professions encadrées par cette loi.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.