Siep Logo

Sous-fiche de Gestionnaire de station d'épuration

Agent-e de station d'épuration

Environnement & nature / Eau & mer
Environnement & nature / Ecologie & gestion des déchets

Code Riasec RCI - Mise à jour 04/09/2012 - Fiche 237

Après avoir été utilisée, l’eau contient des matières organiques (graisses, protéines…), des nutriments (azote, phosphore…), des métaux lourds et des polluants organiques. Bien que les cours d’eau aient la capacité d’épurer naturellement les eaux usées, ils ne peuvent assainir les quantités importantes que nous rejetons. 

L’agent de station d’épuration aide la nature.  Il « lave l’eau ». Il assure le processus d’épuration des eaux usées et le traitement des boues. 

Concrètement, il prend en charge différentes opérations : 

- Pré-traitement : 

  • Dégrillage : l’eau passe à travers des tamis qui filtrent les impuretés de grande dimension
  • Déshuilage : dans un bassin, les graisses flottantes sont récupérées
  • Dessablage : les sables et les graviers tombent dans le fond du bassin et sont aussi récupérés

- Traitement secondaire : l’eau arrive dans le clarificateur, un bassin dans lequel se trouvent des bactéries. De l’air est injecté, ce qui stimule ces micro-organismes. La pollution liquide est digérée par ces derniers et réduite en phase solide (boue) facilement séparable de l’eau claire puisqu’elle se dépose au fond. Différents procédés sont alors possibles : 

- Traitement tertiaire : élimination des nitrates et des phosphates qui sont nuisibles pour la vie aquatique

- Traitement quaternaire (non systématique) : destruction des germes pathogènes par chloration ou traitement ultra-violet.

L’eau ainsi obtenue n’est pas potable mais peut être rejetée dans une rivière. Les boues sont asséchées puis utilisées pour fabriquer des engrais ou envoyées dans une décharge.

Ce professionnel veille au bon fonctionnement et à la propreté des installations. Il nettoie, manipule et répare les filtres, les vannes, les bassins, les centrifugeuses et les pompes. Il relève les compteurs. Il effectue des prélèvements qu’il transmet pour analyse de la qualité et de l’acidité de l’eau. Il ajoute les produits chimiques nécessaires au processus (chaux, chlore…). Il gère l’évacuation des boues.

 
 

Compétences & actions

  • Connaissance du processus d’épuration et de traitement des boues
  • Notions d’électromécanique
  • Connaissances en biologie et en chimie
  • Manipulation du matériel d’entretien et de déshydratation
 

Savoir-être

  • Respect de l’environnement
  • Respect des normes d’hygiène et de sécurité
  • Bonne condition physique
  • Résistance aux bruits et aux odeurs
  • Polyvalence
  • Autonomie
  • Sens des responsabilités

Cadre professionnel

L’usine est un environnement confiné et bruyant. Les produits chimiques utilisés comme les eaux polluées peuvent diffuser des odeurs désagréables et parfois toxiques. En effet, les eaux usées contiennent des germes pathogènes (virus, bactéries) comme des composés chimiques dangereux (nitrates, phosphates…).

Autres appellations : Opérateur/opératrice de station de filtration de l'eau, Opérateur/opératrice de station de traitement des eaux usées, Opérateur/opératrice de traitement des déchets liquides, Opérateur/opératrice de traitement d'eaux résiduaires.

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.