Siep Logo

Automaticien/automaticienne

Technique & industrie / Production
Informatique & télécommunication / Projets, analyse & programmation

Métier en pénurie en Région bruxelloise Métier en pénurie en Région bruxelloise Métier en pénurie en Région germanophone Métier en pénurie en Région germanophone Métier en pénurie en Wallonie Métier en pénurie en Wallonie
Mise à jour 30/07/2015 - Fiche 2398

L'automaticien intervient à différents niveaux sur des lignes de production ou de stockage et sur des machines automatisées, dans des entreprises couvrant des domaines très variés (productions agro-alimentaire, chimie, construction mécanique, électronique, électrique, imprimerie, textile...). Il peut être amené à travailler sur la conception et le montage d'un système automatisé ou s'atteler au réglage, à la modification ou à la maintenance de ces systèmes.

Le domaine de la conception et/ou du montage

Chaque système d'automation est réalisé sur mesure selon les besoins de l'entreprise et les tâches à effectuer (par exemple : souder, assembler, remplir, plier, trier...). Selon les actions à réaliser et les contraintes techniques, un cahier des charges est réalisé. Ce document est la base de la conception de l'ensemble automatisé.
Pour chaque étape, toute une série de calculs sont effectués afin de définir les différents composants appropriés et leurs caractéristiques. Afin de lier ces différents composants, il s'agit d'élaborer le système informatisé permettant de gérer les différentes actions. Suite au travail de conception, les plans de montage sont réalisés par les techniciens de bureau d'étude. A ce moment débute la phase de montage proprement dite. L'automaticien est notamment chargé de superviser le travail le travail d'assemblage par les équipes de techniciens (mécaniciens, électriciens, électroniciens...) et participe à la mise au point de l'installation du système.

Le domaine du réglage et de la maintenance

Il s'agit du second grand pôle d'activité des automaticiens. Il est chargé d'intervenir sur les équipements automatisés d'un point de vue préventif (éviter la panne) ou curatif (réparer quand le système est en panne). Il travaille sur les systèmes et les programmes (réglages, modifications, mises à jour ou la reprogrammation...), sur les éléments électroniques pour vérifier leur bon fonctionnement ou effectuer le remplacement ou la modification. Il peut être amené à superviser le travail des équipes de techniciens de maintenance (électromécaniciens, techniciens en électronique...) suite au diagnostic qu'il a réalisé par toute une série de techniques informatiques permettant de communiquer avec l'automate.

Les automaticiens de maintenance peuvent également participer à toute une série de tâches liées aux réglages et à la modification du matériel tant du point de vue structure que programmation.

 

Compétences & actions

  • Connaissances en mécanique, électricité, électronique, hydraulique, pneumatique, informatique (programmation, langages et logiciels de conception ou de fabrication assistée par ordinateur...)
  • Connaissance pointue du vocabulaire technique en anglais
  • Connaissances en mathématiques (la résolution de toute une série d'équations et de problèmes mathématiques font partie de son travail)

Savoir-être

  • Rigueur
  • Précision
  • Esprit logique (il doit avoir la capacité de suivre des processus méthodologiques assez complexes)
  • Autonomie
  • Aptitudes communicationnelles (sa fonction se situe à un point charnière entre les ingénieurs et les équipes de techniciens, donc l'échange d'information doit être le plus précis et clair possible)
  • Créativité (afin de trouver les solutions les plus judicieuses et appropriées)
  • Sens de l'observation
  • Esprit analytique
  • Capacité d'adaptation notamment dans le domaine de l'innovation technologique (formation permanente)
  • Pouvoir travailler dans un environnement bruyant et parfois dans une position inconfortable (accès à des endroits difficiles)

Cadre professionnel

L'automaticien occupe une position clef au sein du dispositif industriel. Selon le domaine et le département pour lequel il travaille, il peut être une interface entre les ingénieurs et les techniciens d'installation ou de maintenance. 

S'il travaille pour une entreprise chargée de concevoir des installations automatisées par exemple, il sera un des liens entre le bureau d'études et les techniciens de montage ou un lien entre sa société et les clients. 

S'il travaille dans le domaine de la maintenance, il collaborera étroitement avec les responsables et les ouvriers de production, et les responsables et techniciens de maintenance (concernant ces derniers, il peut être chargé de coordonner une partie de leur tâches). Dans ce cadre, il peut être amené à effectuer des missions chez le client ou des fournisseurs. 

Concrètement, l'automaticien exercera soit en bureau d'études, en atelier industriel, sur chantier ou en laboratoire. De très nombreux secteurs recrutent des automaticiens :

  • les entreprises industrielles : construction mécanique, électrique, électronique (notamment les sociétés d'automation), agroalimentaires, transformation de matières, imprimerie...
  • les sociétés d'ingénierie, les bureaux d'études, les sociétés de maintenance industrielle...
Autres appellations : Roboticien/roboticienne, Mécatronicien/mécatronicienne

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.