L'éco-conseiller est le généraliste de l'environnement et du développement durable. Sa mission principale est de promouvoir et de faire respecter les principes du développement durable par le plus grand nombre d'acteurs possibles. Sa vocation est d'assurer au maximum la prise en compte de la protection de l'environnement et des ressources naturelles (air, eau, sols, faune, flore, etc.) et d'intégrer les activités humaines dans une perspective de développement durable. La résolution d'un problème environnemental nécessite souvent le recours à plusieurs disciplines et, bien sûr, au dialogue entre les spécialistes.

Grâce à sa vision transdisciplinaire, l'éco-conseiller peut poser un diagnostic et frapper à la porte des experts. Il joue ensuite le rôle d'interface et de traducteur entre les différents acteurs : techniciens, décideurs, riverains, travailleurs, permettant ainsi l'émergence de solutions négociées.

L'éco-conseiller doit non seulement maîtriser les outils modernes de communication et les nouvelles technologies pour actualiser ses connaissances en permanence, ce qui constitue un impératif dans le domaine environnemental, mais il doit aussi être capable de digérer ces informations et de les diffuser adéquatement. Il est avant tout un agent éducatif, soucieux d'encourager son public-cible à adopter de nouveaux comportements plus respectueux de l'environnement.

En bref, le métier d'éco-conseiller consiste à intégrer le concept de développement durable dans les activités quotidiennes en suscitant une réflexion nouvelle, systémique, globale, et surtout à caractère préventif.

 

Compétences & actions

  • Connaissances environnementales
  • Connaissance précise des sphères politiques et économiques ainsi que de leurs enjeux et de leurs acteurs
  • Aptitudes de communication (orale et écrite)
  • Aptitudes de médiation, de gestion de conflit
  • Aptitudes pédagogiques
  • Aptitudes d'animation de groupe
  • Maîtrise des logiciels de bureautique
  • Bagage scientifique apprécié

Savoir-être

  • Autonome
  • Créatif
  • Pro-actif
  • Communicatif
  • Qualités de médiateur
  • Sens politique
  • Enthousiasme
  • Charisme
  • Force de persuasion
  • Optimisme
  • Attachement aux valeurs du développement durable

Cadre professionnel

L'éco-conseiller exerce son activité dans divers milieux : en entreprise, dans le secteur associatif, au sein d'organismes publics, d'administrations communales ou provinciales, de bureaux d'études, etc. Il s'intègre dans tous les milieux professionnels sous différents statuts (salarié, indépendant, élu, etc.). Ses horaires sont le plus souvent réguliers mais, selon le statut salarial, ils peuvent bénéficier d'une certaine flexibilité.

Autre appellation : Conseiller·ère en environnement
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.