L'exploitant agricole en biométhanisation a pour objectif de transformer des effluents d'élevage (fumier ou purin) et des matières végétales (maïs, pomme de terre, etc.) en biogaz qui produira, à son tour, électricité et chaleur. Il se positionne au début de la chaîne de la biométhanisation car c'est lui qui alimente le processus à l'aide des déchets agricoles. Il peut également être à la fin de la chaîne comme consommateur direct de l'électricité produite. L'exploitant agricole en biométhanisation doit donc trouver des matières premières agricoles auprès des autres agriculteurs. Il doit ensuite surveiller le processus et ce, 24h/24. Il doit être capable de réagir face à un problème ou à une panne et pouvoir les résoudre. Son travail comporte une facette administrative et commerciale. L'exploitant agricole en biométhanisation a également une mission d'information : informer et animer les particuliers désireux d'en savoir davantage sur le domaine.

 

Compétences & actions

  • Connaissances techniques (mécanique, chimique, environnementale)
  • Connaissance du travail de terrain
  • Connaissance du domaine de la biométhanisation et des énergies renouvelables
  • Connaissance des machines agricoles
  • Connaissance des méthodes de production agricole
  • Connaissance du marché
  • Connaissance des cycles de saisons
  • Permis de conduire
  • Bonne condition physique

Savoir-être

  • Obstination
  • Motivation
  • Ouverture d'esprit
  • Contact humain
  • Anticipation
  • Curiosité
  • Gestion temporelle
  • Sens de l'organisation
  • Polyvalence
  • Rigueur
  • Disponibilité
  • Capacité de gestion financière

Cadre professionnel

L'exploitant agricole en biométhanisation travaille essentiellement sur son exploitation agricole (surveillance, alimentation de l'installation, visites, etc.). La partie administrative se réalise dans son bureau. Il est en contact permanent avec de nombreuses personnes : agriculteurs, clients potentiels, Région wallonne, visiteurs, etc. L'exploitant agricole gère beaucoup seul, mais il est souvent aidé par une équipe très diversifiée : les techniciens, les autorités, les agriculteurs, etc. Il n'a pas d'horaire fixe, il doit rester disponible tant le jour que la nuit.

Autres appellations : Agriculteur·rice, Cultivateur·rice
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.