Par souci de lisibilité, nous avons pris le parti de ne pas écrire le féminin et le masculin du métier dans ce texte. Seul le titre est inclusif.

L'agent de location met à la disposition de clients un ou plusieurs véhicules de sa flotte : des petites citadines pour une escapade en ville, des berlines, des breaks, des grands monospaces pour des vacances familiales, des camions pour un déménagement, des voitures haut de gamme pour un rendez-vous d'affaires. Il peut aussi s’agir de véhicules industriels.  

Son travail est à la fois commercial et administratif. Il s'occupe de la gestion des réservations, reçoit le client dans son agence, lui répond au téléphone ou via internet. Il examine avec lui les différents types de contrats de location et d'assurance adaptés au temps d’utilisation du véhicule et/ou aux distances et kilométrages envisagés. 

Si le client n’est pas fixé sur un type de véhicule, il le conseille en fonction de ses besoins et de la nature du parc automobile dont il dispose. Il s'assure que les contrats de location sont remplis adéquatement et, éventuellement, perçoit le paiement.   

Avant la remise des clés, il procède, en présence du client, au contrôle de la propreté et du bon état de circulation du véhicule, il repère les éventuels défauts (griffes, bosses, etc.) et les indique dans le contrat. Si besoin est, il explique le fonctionnement des éventuels équipements annexes. Cette tâche est nécessaire en cas de location de véhicules utilitaires à des clients qui n’ont pas l’habitude de s’en servir comme, par exemple, des camions de déménagement. 

Au retour du client, il vérifie si le véhicule a subi des dommages qui nécessitent des démarches auprès de la compagnie d'assurances et si le plein d'essence a été effectué. 

En cas de litige ou d’incident non prévu dans le contrat de location, il règle le problème ou en fait écho à son responsable. 

C’est également lui qui traite avec les entreprises louant des voitures à l’année. Une autre de ses tâches consiste dans le transfert de véhicules entre agences.

 

Compétences & actions

  • Maitriser les aspects techniques du métier (connaissance des véhicules, facturation, etc.) 
  • Parler l’une ou l’autre langue étrangère (anglais, néerlandais)
  • Posséder le permis de conduire
  • Accueillir et informer les clients en agence  
  • Analyser leurs besoins
  • Expliquer les conditions générales de location d’un véhicule
  • Gérer et rédiger les contrats de location 
  • Inspecter les véhicules : contrôler préventivement les niveaux (huile, eau, lave-glace), les pneumatiques (usure et pression) et s’assurer que les réservoirs sont pleins
  • Vérifier l'état à la remise des véhicules
  • Etablir la fiche sur l’état du véhicule (départ et retour)
  • Gérer les éventuels litiges
  • Transférer des véhicules entre agences et la livraison des clients 
  • Contribuer au développement de l'agence : suivi, relances clients
  • Assurer l’optimisation de la gestion du parc de véhicules (taux d’utilisation, etc.).

Savoir-être

  • Sens commercial
  • Organisation
  • Aisance dans la communication
  • Bonne présentation
  • Courtoisie
  • Diplomatie
  • Autonomie
  • Flexibilité
  • Ordre et méthode 
  • Disponibilité
  • Respect des procédures
  • Sens de l'écoute, de l'accueil et du service

Cadre professionnel

L’agent de location de véhicules est en contact quotidien avec les clients récurrents ou occasionnels, ses collègues et son responsable d'agence, mais aussi avec les mécaniciens et, selon l’entreprise pour laquelle il travaille, les préparateurs de véhicules. En effet, dans les grandes agences, la préparation se fait par une personne dont c’est l'unique fonction : nettoyage, lustrage, contrôle de l’état, opérations d’entretien courant (carrosserie, sellerie, niveaux, etc.), identification des travaux à prévoir, livraison ou récupération du véhicule chez le client, etc. 

Ses horaires sont fixes mais dépendent des heures d’ouverture de l’agence. Celles-ci impliquent parfois le travail durant le week-end et les jours fériés pour assurer la réception des véhicules au retour de location. Ce type d’horaires décalés est fréquent dans les succursales de location situées dans les aéroports ou les grandes gares. L'activité peut être aussi fluctuante selon la saisonnalité (période estivale).  

Certaines entreprises de location demandent à leurs employés de porter un uniforme à leurs couleurs. 

Avec l’expérience professionnelle acquise, des responsabilités commerciales peuvent lui être confiées. Il existe aussi la possibilité de devenir chef d’agence d’une entreprise à succursales multiples. 

Formations

Il n’existe pas de formation spécifique pour se préparer à ce métier. La plupart des agents de location ont suivi une formation orientée vers le commercial ou la logistique.

Les liens formations-métiers sont mis à jour annuellement.

Autres appellations : Agent·e polyvalent·e en location de véhicules, Agent·e de comptoir en location de véhicules, Agent·e de réception en agence de location de véhicules, Loueur·euse de véhicules, Préparateur·rice de véhicules, Responsable de comptoir en location de voitures

2 commentaires

Van Durm - Il y a 8 mois

Bonjour , il ne faut donc rien comme formation pour ce métier ?

Donc avec mon CESS je peux directement aller faire ceci comme métier ?

Merci d’avance 

SIEP - Il y a 8 mois

Bonjour, Il n'existe en effet pas de formation spécifique pour devenir agent de location de véhicules. Pour autant qu'il n'y ait ni vente au détail de véhicules à moteur usagés et/ou réparation ou modification de la carrosserie, et que l'activité se limite à la location, ce métier est donc accessible tel quel et ne nécessite pas de faire la preuve d'une compétence professionnelle intersectorielle au moyen d'un diplôme spécifique. Cependant, certaines compétences telles que l'assistance aux clients lors de la prise en main d'un véhicule, la gestion d'un parc de véhicules, la préparation d'un véhicule pour la livraison, la réalisation de la location d'un véhicule et la rédaction d'un contrat seront à maîtriser. À tout le moins, il faudra passer par un guichet d'entreprise agréé pour déclarer son activité, et si vous avez un diplôme de niveau secondaire qui n'est pas à orientation économique, il sera nécessaire d'obtenir le certificat de "connaissances de gestion de base" en suivant 160 périodes de cours dans une école de promotion sociale ou à l'Ifapme. 

Publier un commentaire

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.