Le batelier conduit un bateau de navigation intérieure en Belgique mais aussi sur tout le réseau européen (sur des fleuves tels que le Rhin, le Danube, la Seine, la Moselle, etc.) pour le transport de passagers ou de fret, qu'il s'agisse de denrées alimentaires, de matériels divers ou de matières dangereuses, entre autres. Il mène ceux-ci en toute sécurité à destination. 

Ce professionnel du fluvial a la pleine responsabilité du bateau, de son équipage (principalement constitué d’un ou de plusieurs matelots) et de son chargement. De ce fait, il possède l’ensemble des compétences qu'impliquent les différents niveaux statutaires du personnel navigant, à savoir celles du matelot léger, du matelot, du maître matelot et du timonier[1], que ce soit au niveau du pilotage, de l'amarrage ou du passage d'ouvrage d'art (écluse, plan incliné, etc.). En toutes circonstances, le batelier adapte sa conduite et ses différentes manœuvres (croisement, dépassement, virement, appareillage, accostage, ancrage, remorquage). 

Dans son bateau, il utilise des guides d’aide à la navigation mais aussi des moyens modernes de communication comme la radiotéléphonie, des instruments de navigation en encore un GPS nautique. Il suit les recommandations des « Avis à la batellerie » (tels que publiés sur le site Internet de la Direction Génération Opérationnelle de la Mobilité et des Voies hydrauliques) concernant les interruptions de navigation sur des voies d’eau, les travaux, les rétrécissements de certaines voies navigables, etc.    

Avant de naviguer, il établit l’itinéraire à effectuer et contrôle le chargement. Parmi ses autres tâches figurent l'entretien (laver, poncer, peindre, etc.) et la maintenance technique de l’embarcation. 

En cas d’avarie ou d'accident, il applique les mesures d'intervention adéquates. Le batelier consigne soigneusement toutes ses activités dans un journal de bord. 

Dans le cas où il pilote un bateau de tourisme, il se charge de l'animation à bord. 

 

Compétences & actions

  • Maîtriser les connaissances professionnelles de conduite d'un bateau : navigation, manœuvres, moyens de communication, chargement/déchargement, mécanique, premiers secours, matériel de sauvetage, protection des passagers, consignes de sécurité, etc.
  • Connaître la législation de la navigation intérieure et rhénane
  • Comprendre les messages techniques en langue étrangère (néerlandais, anglais, allemand)
  • Repérer et établir l’itinéraire à effectuer
  • Conduire le bateau et effectuer les différentes manœuvres
  • Avitailler et entretenir le bateau
  • Contrôler le chargement et le déchargement
  • Appliquer les mesures techniques de prévention des accidents, de sécurité et d’hygiène
  • Tenir à jour les documents de bord et transmettre les informations
  • Gérer son entreprise

Savoir-être

  • Autonomie
  • Rigueur
  • Capacité de concentration
  • Vigilance
  • Bonne résistance physique
  • Disponibilité, flexibilité
  • Capacité à prester de longues journées
  • Aptitude à travailler quelles que soient les conditions climatiques
  • Sens de la débrouille en vue de résoudre des problèmes techniques
  • Sens de l'organisation et de l'observation
  • Dextérité manuelle
  • Esprit d'équipe

Cadre professionnel

Le batelier travaille comme salarié (pour le compte d’entreprises de transport de marchandises, de transport de personnes ou d’entreprises de tourisme) ou comme indépendant après l'acquisition d'un bateau pour autant qu'il possède les autorisations requises. 

Il travaille en horaire décalé, dans un espace parfois bruyant et restreint. Les voyages peuvent quelque fois prendre plusieurs jours, voire plusieurs semaines, et nécessiter la traversée de plusieurs pays. Le batelier vit alors sur son bateau.  

Conditions requises

Toute personne qui conduit un bateau de navigation intérieure destiné au transport de marchandises ou de personnes doit être titulaire d'un « certificat de conduite de bateaux de navigation intérieure ». On l’obtient auprès du Guichet de Navigation du Service Public Wallonie (Direction de la Gestion des Voies navigables). Il faut être âgé de 18 ans au moins, réussir un examen théorique portant sur des connaissances professionnelles et les règlements des voies navigables, mais aussi prouver un temps de service à bord d'un bateau de navigation intérieure (4 ans en tant que membre d'équipage de pont). 

Toute personne qui conduit un bateau sur le Rhin (bateau de navigation intérieure, navire de mer ou engin flottant) doit être en possession d'une patente du Rhin que l’on obtient auprès du Guichet de Navigation du Service Public Wallonie (Direction de la Gestion des Voies navigables). Il faut être âgé de 21 ans au moins, réussir un examen théorique portant sur les connaissances professionnelles et les règlements des voies navigables ainsi que plus spécifiquement sur le secteur du fleuve pour lequel la patente est demandée. Il faut aussi être en possession du certificat restreint de radiotéléphonie (VHF), justifier le temps de navigation (4 ans en tant que membre d’équipage de pont dont au moins 2 ans de navigation intérieure à bord d’un bateau motorisé comme matelot ou au moins un an comme maître-matelot), justifier des voyages par le biais du livret de service visé par une autorité compétente au moins une fois par an (pendant les 10 années précédant la demande, le candidat aura parcouru le secteur pour lequel la grande patente est demandée au moins 16 fois comme matelot, maître-matelot ou timonier, dont au moins 3 fois dans chaque sens au cours des 3 dernières années). 

Pour être autorisé à conduire un bateau destiné au transport de plus de 12 personnes en dehors de l'équipage, le conducteur du bateau ou un autre membre de l'équipage doit être en possession d'une attestation complémentaire pour le transport de personnes. Pour l’obtenir, il faut être âgé de 18 ans au moins et réussir un examen théorique.   

Pour conduire un bateau de navigation professionnelle muni d'un radar, le batelier doit être en possession d'une patente radar. Cette patente permet de prouver l'aptitude à utiliser un radar. 

Pour transporter des matières dangereuses, le batelier doit posséder l'attestation ADN après réussite d'un examen théorique. Cette attestation est valable 5 ans. Pour obtenir sa prolongation, l'expert doit apporter la preuve qu'il a participé avec succès à une formation de recyclage et de perfectionnement au cours de l'année précédant la date d'expiration.

Tous les examens sont organisés par les autorités compétentes : 

Pour plus d'informations : 

Autres appellations : Capitaine de navigation intérieure, Capitaine fluvial·e, Conducteur·rice de bateau de navigation intérieure, Marinier·ère, Transporteur·euse fluvial·e, Transporteur·euse en navigation intérieure
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.
Ce site web utilise des cookies à des fins d'analyse ou d'expérience utilisateur. En savoir plus