Le métier de pêcheur apparaît de prime abord comme un dur labeur et s’exerce donc avec passion. Les pêcheurs partent avec une mission : ramener du poisson à terre et le vendre. 

Le patron ou capitaine de pêche est responsable de son bateau, de sa cargaison de poissons mais aussi de son équipage. Il organise le travail de chacun et donne les instructions à suivre. 

Il a sous ses ordres des matelots, qu’il aura, le plus souvent, recrutés lui-même et qui s'occuperont plus particulièrement de la capture des poissons, du triage, du nettoyage, du découpage et du rangement dans des caisses glacées puis du déchargement des cargaisons au port. En fonction des saisons, des marées, de la zone de pêche et de la météo, le patron de pêche détermine le cap de navigation. Il dirige la conduite de l’expédition, supervise les manœuvres et le traitement des captures. Parmi la grande diversité de poissons pêchés en mer du Nord, la plie et la sole constituent les deux espèces les plus importantes. Ensemble, elles représentent quasiment 50 % du total de la pêche belge.

Ce marin consigne dans un journal de bord l’ensemble de ses activités et celles de son équipage mais aussi les conditions météorologiques, les courants et marées et les déplacements effectués. Sur les petits navires de pêche, le patron remplit également la fonction de mécanicien. Bien souvent, c’est aussi lui qui assure l’entretien de son bateau. 

Au port, il décharge (ou fait décharger) sa cargaison. Les poissons sont triés dans un entrepôt, puis pesés avant d’être disposés dans des bacs, chaque rangée correspondant à un bateau. Enfin, ils sont achetés principalement par des poissonniers et des restaurateurs voire des particuliers.    

Grâce à une collaboration étroite entre les autorités, les pêcheurs, les instituts de recherche et l’industrie, le secteur utilise des méthodes pour une pêche durable. Les bateaux ont été adaptés avec diverses alternatives telles que la technique SumWing[1], des mailles échappatoires, etc. Ces pratiques aident à la préservation de l’environnement : elles permettent une sélection des poissons afin d’éviter des prises d’espèces protégées, menacées ou non désirées (et dans ce cas rejetées dans l’eau). Par ailleurs, elles limitent l’impact des opérations de pêche sur les fonds marins. Le pêcheur y trouve aussi certains avantages : une meilleure qualité de pêche et une réduction de la consommation de carburant.

[1] Le SumWing est un bras amovible sur lequel est fixé un filet. Contrairement au traditionnel chalut à perche, le bras ne reste pas trop longtemps au-dessus de l'eau ce qui permet de dépenser moins d'énergie et de moins remuer les fonds marins.

 

Compétences & actions

  • Maîtriser les différentes techniques de pêche 
  • Connaître parfaitement la règlementation maritime (pêche en mer)
  • Posséder des connaissances de base en mécanique et en électricité
  • Utiliser des instruments de navigation (sonar, logiciels et systèmes de navigation et de détection, etc.)
  • Se servir des divers équipements de pêche
  • Lire des cartes 
  • Gérer son équipage   
  • Veiller à la sécurité et l’hygiène 
  • Respecter l’environnement marin

Savoir-être

  • Méthode et rigueur
  • Excellente condition physique 
  • Esprit de décision
  • Gestion du stress
  • Gestion d’équipe
  • Résistance aux conditions climatiques extrêmes
  • Sens de l’équilibre 
  • Compétences commerciales

Cadre professionnel

Le patron de pêche effectue des sorties courtes ou longues en mer. Il peut être propriétaire de son bateau et l'exploiter en tant qu’indépendant ou travailler comme salarié sur des navires de pêche affrétés par un armateur ou une société. Les bateaux sont de plus en automatisés et informatisés. 

Les horaires de travail du pêcheur sont rythmés par les marées et les départs. Il travaille tour à tour en cabine et sur le pont, dans un environnement tout aussi difficile et confiné que celui de son équipage. Il navigue parfois durant plusieurs jours d’affilée sur une eau parfois houleuse, par tous les temps, toutes les saisons. Ses revenus dépendent du fruit de sa pêche, du prix du poisson et de celui du carburant. 

90 % de la pêche issue de la flotte belge est vendue sur la criée aux poissons de Zeebruges-Ostende-Nieuport[1]. On y effectue l’inspection des poissons, le tri au moyen d’une machine sur mesure, la vente à travers un système d’enchères à jour, la fourniture de glace, le lavage de caisses, la coordination de transport ou encore la fourniture de navires.  

Le métier est supervisé par les inspecteurs de la Division Pêche en mer.  

Conditions requises

Tout membre d'équipage à bord d'un navire de pêche belge doit être titulaire d'un brevet et suivre régulièrement une formation périodique en matière de sécurité. 

La délivrance et le renouvellement des brevets pour la navigation de pêche maritime sont assurés par le service Gestion des navires de la Direction générale Navigation à Ostende.

Par ailleurs les pêcheurs doivent toujours avoir un certificat d’aptitude médicale en cours de validité, délivré par un médecin agréé par le Contrôle de la navigation.

Infos : 02/277 42 92 (guichet Pêche maritime) - https://mobilit.belgium.be/fr/navigation/navigation_de_peche_maritime/brevet_pour_la_navigation_de_peche_maritime - E-mail : zeevisserij.oostende@mobilit.fgov.be

Pour naviguer, les navires de mer doivent au préalable être enregistrés auprès du Registre Naval Belge. 

Infos : 03/229 00 48 - E-mail : ship.reg@mobilit.fgov.be - https://mobilit.belgium.be/fr/navigation/registre_naval_belge/navires_de_mer/enregistrement_des_navires_de_mer  

Formations

Il n’existe pas de formation spécifique pour se préparer à ce métier. Le site www.areyouwaterproof.be reprend l’ensemble des écoles néerlandophones secondaires, supérieures et centres de formation pour adultes en lien avec le secteur maritime.

Les liens formations-métiers sont mis à jour annuellement.

Autres appellations : Capitaine de pêche, Marin·e pêcheur·euse, Patron·ne pêcheur·euse
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.
Ce site web utilise des cookies à des fins d'analyse ou d'expérience utilisateur. En savoir plus