Le chirurgien orthopédiste est un spécialiste en chirurgie préventive et réparatrice de l’appareil locomoteur qui comprend la colonne vertébrale, les os, les articulations, le cartilage et les autres tissus mous, dont les tendons, les ligaments, les nerfs et les muscles.

Ce médecin soulage les douleurs ou les affections fonctionnelles causées par un accident (fracture), une maladie (cancer), une malformation (dysplasie, scoliose) ou une lésion (déchirure d’un ligament). Son travail se répartit entre les consultations, les interventions programmées et les urgences. 

Les séjours hospitaliers étant de plus en plus courts, le service d’orthopédie organise  la prise en charge complète du patient comprenant la planification de son intervention, sa rééducation, sa sortie ou encore sa convalescence.

La chirurgie orthopédiste concerne toutes les tranches d’âge. Cette discipline est assurée par des chirurgiens qui sont formés en orthopédie générale même si chacun se spécialise dans un domaine particulier (chirurgie du genou, de la hanche, de l’épaule, du pied, de la colonne vertébrale, etc.). Ceci permet la prise en charge optimale des différentes pathologies.  

Grâce aux avancées technologiques, cette branche de la médecine est à la pointe de l’innovation ce qui permet, à l’heure actuelle, une meilleure prise en charge des différentes pathologies, notamment avec le recours aux systèmes de navigation[1] de plus en plus perfectionnés. Ceci permet au chirurgien d’obtenir des informations précises sur l’anatomie du patient, le positionnement de ses instruments et des implants, tout en étant moins invasif. L’ère de la technologie s’impose de plus en plus dans les blocs opératoires, surtout dans les domaines où l’anatomie est particulièrement complexe comme le pied et la cheville.

[1] La « navigation chirurgicale » est utilisée en orthopédie depuis plusieurs années afin d’améliorer la précision de la pose d’implants tels que des vis dans les vertèbres, des prothèses de genou ou de hanche. Cette technologie permet de travailler sur des images virtuelles numériques reproduisant l’anatomie du patient et sur lesquelles sont figurées, en temps réel, les instruments chirurgicaux ou les prothèses.

 

Compétences & actions

  • Poser un diagnostic
  • Déterminer l’opération chirurgicale la plus appropriée à pratiquer en fonction de l’état de santé du patient et de la pathologie
  • Utiliser du matériel de pointe
  • Prescrire les soins après l’intervention
  • Effectuer le suivi des patients
  • Se former en permanence

Savoir-être

  • Réagir et décider dans l’urgence
  • Résistance physique et nerveuse
  • Précision, minutie
  • Maîtrise des gestes chirurgicaux 
  • Calme et patience
  • Concentration
  • Sens du contact
  • Disponibilité
  • Adaptation à l’évolution technologique

Cadre professionnel

Le chirurgien orthopédiste travaille dans un hôpital ou dans un cabinet privé. Son temps de travail est réparti entre le bloc opératoire, les consultations, les gardes, l’enseignement, etc. 

Il collabore avec des équipes pluridisciplinaires de médecins et d’autres professionnels de la santé. Ses horaires sont variables et ses journées sont longues. Durant sa garde, il doit également rester disponible les week-ends et les jours fériés pour les urgences.

Avec l’expérience, il peut accéder au poste de chef de service ou se tourner vers l’enseignement.

Conditions requises

Le métier d’Anesthésiste est un Titre Professionnel Particulier (TPP), régi par l’Arrêté Ministériel du 18 juillet 1979 modifiant l’arrêté ministériel du 20 février 2003 et fixant les critères spéciaux d’agréation des médecins spécialistes, des maîtres de stage et des services de stage.

Autre appellation : Orthopédiste
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.
Ce site web utilise des cookies à des fins d'analyse ou d'expérience utilisateur. En savoir plus