Le directeur-gérant des logements sociaux est responsable de la gestion d’une société publique de logements. Il s’occupe de logements sociaux pour une zone définie (ville, commune, province) afin d’offrir un service de qualité aux locataires des habitations sociales. Ce professionnel assure la gestion du personnel, procède à la sélection de nouveaux travailleurs, au développement des compétences de son équipe et anime les réunions. 

Il établit aussi les budgets, contrôle les dépenses en collaboration avec le service financier, gère la trésorerie et effectue des demandes de subsides. Sous l’impulsion du conseil d’administration de la société publique qui l’emploie, il développe, avec l’aide de son équipe, de nouveaux projets immobiliers. Le directeur-gérant participe également au suivi et à la coordination des chantiers lors de la rénovation des différents logements. Dans le cadre d’événements externes, il représente son institution et participe aux réunions avec les différents collaborateurs (président des logements sociaux, comités d’attribution des logements, comités des propriétaires et locataires, etc.).

Deux instances attribuent les logements sociaux : le directeur-gérant et le comité d’attribution. Le directeur-gérant des logements sociaux n’est pas désigné politiquement. Seuls les membres du comité d’attribution sont définis par les instances politiques.

La société de logements sociaux et le comité d’attribution se réunissent chaque mois pour désigner les candidats locataires. Cette désignation est réalisée en fonction de la capacité de chaque habitation (nombre de chambres, nombre de pièces, etc.), mais également en fonction des points de priorité de chaque candidat locataire. Ces points de priorité sont attribués selon différents critères liés à la situation de logement actuel de la personne demandeuse (insalubrité, expulsion, logement communautaire, abri précaire, etc.), à sa situation personnelle (handicap, perte d’emploi, violence familiale, maladie grave, etc.) et à l’ancienneté de sa demande.

La Société wallonne du Logement (SWL) gère le logement social en Région wallonne en collaborant étroitement avec son réseau de sociétés de logement. Elle remplit ses missions conformément aux objectifs et priorités du contrat de gestion qu'elle a conclu avec le gouvernement régional. Quant à la société du logement de la Région bruxelloise (SLRB), c’est le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale[1] qui définit les priorités de son contrat de gestion.

[1] Source : www.belgium.be/fr/logement/logement_social/societes_de_logement_social

 

Compétences & actions

  • Disposer d’une expérience dans le management
  • Connaître l’outil informatique
  • Maîtriser les techniques de communication
  • Posséder des connaissances dans le droit civil, social et les marchés publics
  • Utiliser la réglementation fiscale, la comptabilité, les codes régionaux du logement et la législation locative
  • Avoir des connaissances techniques en rénovation de bâtiments

Savoir-être

  • Goût pour les relations humaines
  • Aisance relationnelle
  • Intégrité
  • Rigueur
  • Leadership
  • Flexibilité
  • Sens des responsabilités

Cadre professionnel

Il travaille au sein des sociétés de logements sociaux. Son activité s’effectue dans un bureau et il se rend de temps en temps sur le terrain. Il doit être disponible et ne compte généralement pas ses heures. En effet, il peut participer à des réunions ou des événements durant les soirées ou les week-ends.

Conditions requises

En Wallonie, selon le Code wallon du logement et de l’habitat durable (Art. 158. (§1er)) :

« Peut être engagée en qualité de directeur-gérant la personne qui peut se prévaloir d’une expérience utile de trois ans au moins en matière de logement ou dans le contrôle ou la gestion et qui répond au moins à une des conditions définies ci-après : 

1° être titulaire d’un diplôme permettant l’accès à un poste de fonctionnaire de la Région wallonne de niveau 1[1] ou de niveau 2+[2]

2° occuper un poste de niveau 1, 2+ ou 2[3] en qualité de fonctionnaire ou d’agent lié par un contrat de travail à durée indéterminée au sein de l’Etat, de la Région wallonne, de la Communauté française ou germanophone, des services des Gouvernements ou d’un des organismes d’intérêt public qui en dépendent ou d’un pouvoir local ».

Concernant la région Bruxelloise, il n’y a pas de prescriptions spécifiques. L’expérience et le niveau d’études requis sont laissés à l’appréciation du Conseil d’Administration de la société de logements sociaux qui analyse les candidatures des postulants.

[1] Poste accessible aux titulaires d’un master ou d’une licence.

[2] Poste accessible aux titulaires d’un baccalauréat ou d’un graduat.

[3] Poste accessible aux titulaires d’un CESS (Certificat d’Enseignement Secondaire Supérieur).

Formations

Il n’existe pas de formation spécifique pour se préparer à ce métier. Il est cependant conseillé de maitriser la règlementation touchant le secteur du logement public : règlementation fiscale et comptable, droit civil, droit social, droit des marchés publics, Code wallon du Logement et de l‘habitat durable, législation locative…

Les liens formations-métiers sont mis à jour annuellement.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.
Ce site web utilise des cookies à des fins d'analyse ou d'expérience utilisateur. En savoir plus