Siep Logo

Menuisier·ère

Bâtiment & construction / Bois
Technique & industrie / Industrie du bois

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé Métier en pénurie en Région germanophone Métier en pénurie en Région germanophone Métier en pénurie en Wallonie Métier en pénurie en Wallonie
Code Riasec RCA - Mise à jour 17/11/2020

Le menuisier est un artisan qui réalise des ouvrages en bois pour le bâtiment (logements, magasins, bureaux, etc.). Il travaille essentiellement le bois, même si les avancées techniques ont permis l'arrivée de nouveaux matériaux : aluminium, PVC (polychlorure de vinyle), plastique, matériaux composites ou encore plexiglas.

Le menuisier effectue généralement cinq types d’activités : la menuiserie extérieure (réalisation et placement de portes extérieures et de fenêtres, volets mécaniques, vérandas, etc.), la menuiserie intérieure (réalisation et placement de portes intérieures et de cuisines, meubles, cloisons, faux plafonds, etc.), la charpente, les escaliers et les parquets.

Son travail s'effectue en atelier où il choisit l'essence de bois adéquate, trace l'emplacement des pièces, les découpe puis les assemble suivant le plan de montage. Quand l’ossature est terminée, il la traite afin de la protéger des intempéries (froid, pluie). Il dispose d'une large gamme d'outils : fil à plomb, pinces et tenailles, scies électriques, foreuse/perceuse, raboteuse, etc. Progrès oblige, la menuiserie actuelle combine le travail traditionnel sur mesure et le travail à partir d'éléments réalisés industriellement. 

Il faut distinguer 3 types de menuisiers : 

  • Le menuisier traditionnel réalise des pièces sur mesure (placards, châssis, tables, escaliers, etc.) en tenant compte de la disposition des lieux. Pour cela, il doit avoir préalablement effectué des relevés sur place et échangé avec le client ou le maître d'ouvrage (architecte, décorateur, etc.). Certains artisans ou professionnels très expérimentés sont d'ailleurs fort appréciés pour leur sens esthétique et des volumes alliés à leur grande technicité.

  • Le menuisier poseur procède à la pose d'éléments de menuiserie fabriqués industriellement (cloisons, portes, etc.). Si la disposition des lieux le nécessite, il adapte ces pièces et fabrique lui-même des éléments complémentaires ou des supports.

  • Le menuisier industriel réalise des éléments en plus ou moins grandes séries. Il bénéficie généralement d'un outillage plus important et plus sophistiqué que les menuisiers traditionnels et poseurs. Il travaille selon des plans préétablis. Au sein d’une unité de production, il peut être appelé « technicien de l’industrie du bois ». Il règle, suit et régule une ou plusieurs machines (conventionnelles, à commande numérique ou automatisées) de fabrication de produits en bois et matériaux associés (meubles, charpente, etc.). Il veille à la conformité des produits finis en termes de qualité et de quantité et réalise la maintenance (préventive et curative) de premier niveau des équipements qu’il utilise. Par ailleurs, il respecte les règles de sécurité et les impératifs de production (qualité, coûts, délais, etc.) qui lui sont fixés. Il planifie parfois l’activité d’une équipe.
 

Compétences & actions

  • Connaître les essences de bois et les matériaux
  • Maîtriser les bases de la géométrie
  • Lire et exécuter un plan
  • Dessiner un avant-projet en utilisant des instruments adéquats
  • Utiliser un programme de gestion de la production assistée par ordinateur (GPAO)
  • Employer correctement l’outillage et les machines
  • Développer et superviser un processus de production, de fabrication ou de transformation
  • Proposer des mesures visant à améliorer la productivité, la qualité et la fiabilité de fabrication
  • Rédiger des rapports et des fiches de fabrication
  • Suivre les prescriptions en matière de sécurité
  • Respecter les normes acoustiques, thermiques et d'isolation

Savoir-être

  • Esprit d'équipe
  • Bonne communication
  • Patience
  • Observation
  • Persévérance
  • Résistance au stress
  • Précision et minutie
  • Méthode et organisation
  • Réactivité
  • Adresse et dextérité
  • Créativité
  • Polyvalence
  • Goût pour le travail manuel
  • Bonne condition physique

Cadre professionnel

Le métier de menuisier s'exerce en atelier, sur chantier et dans les industries. Il est fréquent que le menuisier prépare en atelier, à l’aide de machines à commande numérique, le travail qui sera réalisé sur chantier. Il collabore souvent avec l'entrepreneur et les autres corps de métiers (maçons, peintres, plombiers, etc.) pour s’accorder sur les dimensions à respecter, les dispositions pratiques relatives au placement des boiseries, le timing, etc. Il se déplace régulièrement chez les clients et sur le chantier. Ses horaires varient selon le travail à fournir.

Il peut être employé par une entreprise privée active en menuiserie, charpenterie, agencement d'intérieur, etc. ou travailler dans le secteur public (régie des bâtiments, services de travaux communaux, etc.). Il peut également exercer à son compte. Dans ce cas, il gère aussi son budget, réalise des devis et établit les factures. 

Une fois expérimenté, le menuisier peut se consacrer à la décoration, l’agencement des cuisines (cuisinistes), de salles de bains (baniste) ou des bateaux. Il peut devenir chef d’équipe, contremaître dans une grande entreprise. 

Le menuisier porte des vêtements de sécurité : casque, bouchons d’oreille, lunettes et chaussures de sécurité. Comme pour la plupart des métiers du bâtiment, cette profession exige de manipuler des charges lourdes, de supporter des positions de travail inconfortables et de travailler en plein air sous la chaleur et les intempéries.

Conditions requises

La profession de menuisier est protégée et l’installation en tant qu’indépendant est réglementée. Il faut donc répondre aux exigences concernant l’accès à cette profession. Cet accès est régi par l’Arrêté royal du 29/01/2007 relatif à la compétence professionnelle pour l’exercice des activités de la menuiserie et de la vitrerie.

Autres appellations : Escaliéteur·euse, Menuisier·ère-charpentier·ère, Agent·e d’assemblage en menuiserie industrielle, Agent·e d’encadrement des industries de l’ameublement et du bois, Poseur·euse de fermetures menuisées, Technicien·ne d’assemblage portes et fenêtres, Technicien·ne de fabrication de mobilier et de menuiserie, Technicien·ne de fabrication des industries du bois
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.
Ce site web utilise des cookies à des fins d'analyse ou d'expérience utilisateur. En savoir plus