Le secteur des soins de santé fortement touché par le burn-out

Posté le 13/11/2017  —  Actualité précédente / suivante

Une enquête des Mutualités Libres réalisée auprès de 632 travailleurs ayant connu au moins un épisode de stress ou de fatigue professionnelle sévère révèle que 15 % des personnes en burn-out travaillent dans le secteur des soins de santé.

Les professionnels les plus touchés par cet épuisement émotionnel et mental sont les urgentistes, les chirurgiens, les anesthésistes, les psychiatres et le personnel infirmier.

Les causes du burn-out sont multiples:

  • le durcissement des conditions de travail : surcroît de travail, non remplacement des personnes malades ou retraitées;
  • une charge émotionnelle importante, difficilement conciliable avec une obligation de rentabilité;
  • l'augmentation des comportements agressifs de certains patients et des faits de violence psychologique au sein des équipes;
  • un manque de solidarité entre collègues et de soutien de la direction face aux difficultés.

Les conséquences de l'épuisement professionnel sont lourdes à la fois pour les personnes concernées et pour la société puisqu'on estime qu'une personne sur deux a arrêté de travailler pendant six mois, qu'un travailleur sur dix a été hospitalisé pendant plus de 40 jours et que 29 % des personnes en burn-out ont augmenté leur consommation d'alcool, de tabac ou de prises alimentaires.

Le burn-out touche également les enseignants (11 %) et les métiers du commerce (8%).

L'Avenir, 13 novembre 2017


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.