Le statut d'artiste

Posté le 24/04/2019  —  Actualité précédente / suivante

Le statut d'artiste est un filet de sécurité pour toutes les personnes qui exercent dans un métier intermittent.

Il permet d'avoir un revenu de remplacement, un complément de chômage, pour les périodes où la personne ne travaille pas, mais l'obtenir et le maintenir n'est pas facile.

Obtenir le statut d'artiste

  • Pour ouvrir ses droits au chômage, la personne doit prouver 312 jours de travail en 21 mois.
  • Pour les artistes, la "règle du cachet" permet de convertir un cachet en un certain nombre de jours de travail. Ce montant brut est ensuite divisé par un coefficient de 61,30 et le nombre de jours convertis est plafonné.
  • Les artistes doivent également prouver 156 jours de travail en 18 mois, dont 104 artistiques (hors cours et ateliers).

Garder le statut d'artiste

Le statut d'artiste permet la non-dégressivité des allocations de chômage. Pour le conserver, l'artiste doit prouver trois contrats par an. Ce qui est chose plutôt aisée pour un musicien mais qui est plus compliqué pour un cameraman qui travaille sur un important projet de film s'étalant sur une année.

Si le nombre de jours n’est pas atteint, l'artiste pourrait se voir obligé d'accepter un emploi imposé et qui n'aura peut-être aucun lien avec son activité.

Pour les créateurs/auteurs, les choses se corsent puisqu'ils ne peuvent pas dépasser le palier des 4446€/ an de droits d'auteur, sous peine de devoir rembourser une partie de leurs allocations de chômage.

L'Avenir, 24 avril 2019

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.