Les policiers vont pouvoir exercer une activité complémentaire

Posté le 07/08/2018  —  Actualité précédente / suivante

Une nouvelle disposition légale va dorénavant permettre aux auxiliaires et fonctionnaires de police de cumuler leur fonction avec un autre job ou une activité bénévole.

Jusqu'ici, le cumul des professions n'était accessible qu'aux membres du cadre logistique et administratif à la condition que cette occupation "ne porte pas atteinte à l'accomplissement des devoirs professionnels ou à la dignité de la fonction". Il était donc refusé aux auxiliaires et fonctionnaires de police.

Cette nouvelle disposition permettra désormais aux policiers de terrain d'exercer une activité complémentaire ou bénévole. Evidemment, toutes les activités ne seront pas acceptées et l'accord sera laissé à l'appréciation du commissaire général, du bourgmestre ou du collège de police qui devra être informé. Trois métiers sont déjà exclus : ambulancier, moniteur d'auto-école et garde champêtre particulier, auxquels s'ajoute la sécurité privée.

Cette nouvelle disposition soulève de nombreuses questions, notamment sur le plan déontologique puisque des conflits d'intérêts pourraient apparaître. Le policier contrevenant s'exposant à des sanctions disciplinaires en cas de non respect des règlements ou de la déontologie.

Le Soir, 7 août 2018


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.